26 avril 2021

Le Bateau Ivre, Paris

Un mur parisien offre aux regards le célèbre poème "Le Bateau Ivre" d'Arthur Rimbaud (1854-1891), peint sur ses pierres.
Le poème se lit, de manière originale et surprenante, en colonnes de droite à gauche, en remontant la petite rue Férou depuis la place Saint-Sulpice en direction du musée du Luxembourg, suivant "la direction du vent" comme l'indique une note.
Les alexandrins s'étalent sur 300 m2 depuis 2012, peint pendant plusieurs semaines par un artiste spécialiste de la calligraphe, à l'initiative d'une fondation privée néerlendaise, "Tegen-Beeld".
Derrière le texte
" [...] Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L’Aube exaltée ainsi qu’un peuple de colombes,
Et j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir ! [...]"
se trouve une direction générale des finances publiques, autrement dit un centre des impôts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire