31 décembre 2018

Cigognes, Munster

Vous connaissez Munster, en Alsace, pour son savoureux fromage à pâte molle.

Mais la commune est également réputée pour les cigognes blanches, emblèmes de la région, qui s'y installent en nombre tous les printemps.

Après le spécimen repéré en Camargue dans un précédent article, en voici plusieurs, installés sur un toit de l'hôtel de ville de Munster :



Comme les cigognes, après leur migration, reviennent chaque année, au même endroit et réaménagent leur nid, ce dernier prend, au fil des ans, de plus en plus d'épaisseur, de volume et de poids, pour devenir réellement impressionnant.

Les cigognes sont des oiseaux protégés par la loi française depuis 1976.

Voir aussi : Cigoland, à Kintzheim.

Nature

24 décembre 2018

Mine d'or, Salsigne

Une ancienne mine d'or, fermée en 2004, se situe à une quinzaine kilomètres au nord de la belle cité de Carcassonne, sur la commune de Salsigne, mais aussi sur celle, voisine, de Villanière.


La mine était en partie souterraine, comme en témoigne un chevalement que l'on peut presque voir en relief, grâce à son ombre, dans la vue satellite ci-dessous.
Il s'agit du "puit Castan", d'une profondeur de 500 mètres !

Le site de l'ancienne mine d'or de Salsigne est considéré comme un des plus pollué de France, à cause de l'arsenic toujours très présent sur le site et se retrouvant dans les cours d'eau de la région; ce poison était emprisonné en grande quantité dans la roche et s'est libéré lors du concassage du minerai.

À cause de cette pollution, le site n'est pas largement ouvert aux visites, bien qu'il soit très intéressant au titre du tourisme industriel et qu'il accueille ponctuellement des découvertes scolaires.

Une partie de la réhabilitation et du réaménagement du site est visible depuis le ciel : au nord et à l'est du grand trou de la mine à ciel ouvert s'étalent deux larges champs de panneaux solaires. On peut les voir très distinctement en zoomant dans la première vue interactive ci-dessus.



Voir aussi : la mine d'argent de Largentière et les terrils à Loos-en-Gohelle.

17 décembre 2018

Er Lannic

Er Lannic est une toute petite île dépendant de la commune d'Arzon, au sud-ouest de Vannes.
Son nom provient du breton "Ar Lannig" signifiant "la petite lande".




Si cet îlot est remarquable, c'est par la présence, au sud-est, de pierres levées datant du néolithique, disposées en deux demi-cercles.
Ces cercles de menhirs portent le nom de "cromlech".

Un seul d'entre eux est visible de nos jours, car le niveau des océans étant plus élevé qu'à la préhistoire, le deuxième se trouve sous l'eau.
Voir aussi l'alignement de Carnac, le menhir de Champ-Dolent et le dolmen de Crucuno.

Île

10 décembre 2018

Le centre du monde, Perpignan

Le peintre Salvador Dalí (1904-1989) avait décidé de faire de la gare de Perpignan le centre du monde, et même le "centre cosmique de l'univers".
Il a d'ailleurs peint un tableau, aujourd'hui exposé dans un musée de Cologne (Allemagne), intitulé "La Gare de Perpignan".



La traditionnelle gare ferroviaire est jumelée avec une gare TGV flambant neuve, elle-même adossée à un centre commercial baptisé "el centre del mon" (version catalane du "centre du monde").
Mais, les boutiques fermant les unes après les autres, certains n'hésitent pas à parler de fiasco immobilier et commercial.


Voir aussi : un cadran solaire réalisé par Dalí, à Paris.

Perpignan à travers la carte postale ancienne Dalí, une histoire de la peinture Perpignan en noir et blanc

6 décembre 2018

Saint-Nicolas-lez-Arras

Après Saint-Nicolas-de-Port il y a deux ans et un hameau "Saint-Nicolas" dans le Territoire de Belfort l'an dernier, rendons-nous virtuellement, en ce jour de Saint-Nicolas, à Saint-Nicolas-lez-Arras ("Saint-Nicolas" tout court pour l'INSEE).

En voici la mairie à laquelle est adossé un monument aux morts :


Notons que ses habitants sont appelés "médiolanais".

4 décembre 2018

Caserne Masséna, Paris

En ce jour de Sainte Barbe, réputée protectrice des sapeurs-pompiers (et des mineurs), rendons hommage aux altruistes soldats du feu en allant virtuellement devant l'imposante caserne Masséna de Paris.



Construite en 1971, elle figure parmi les plus grandes casernes de pompiers d'Europe.

3 décembre 2018

Ronds-points, Courcelles-lès-Lens

Notre blog présente, outre des lieux touristiques plus ou moins connus, des ronds-points originaux que l'on peut voir en France lors de ballades.
À présent, ce n'est pas un seul giratoire que nous découvrons, mais bien cinq carrefours surprenants qui se trouvent dans la même commune, à Courcelles-lès-Lens.

Commençons avec une lampe de mineurs qui rend hommage aux travailleurs du bassin houiller historique de la région.


Puis une curieuse structure sur laquelle figure un moulin mais également une usine, très probablement une fonderie.


Sur le rond-point suivant flânait initialement une vache accompagnée d'un cheval et d'un paysan. Sur les dernières prises de vue interactives, il ne reste malheureusement plus rien que quelques fleurs.


Poursuivons avec un joli pot à crayons d'écolier :


Terminons avec un particulièrement sobre "C.L.L.", représentant les initiales du nom de la commune :


Peut-être trouverez-vous d'autres ronds-points tout aussi intéressants en circulant virtuellement dans les vues interactives qui précèdent.

Rond-point

26 novembre 2018

Flamant rose, Aigues-Mortes

Sur un rond-point entre Aigues-Mortes et la Grande-Motte trône une silhouette géante de flamant rose en métal sombre, sur laquelle figure une courte inscription promouvant un produit local : le "vin des sables" (à consommer avec modération et déconseillé aux femmes enceintes, rappelons-le).



Si le flamant rose (qui doit sa couleur à son régime alimentaire principalement composé d'une crevette microscopique appelée "artemia salina") est bien un animal emblématique de la Camargue, au même titre que ses taureaux noirs et ses chevaux blancs (mais aussi, malheureusement, ses moustiques...), cette statue fait localement jaser à cause de ses proportions. C'est le cou, représenté bien trop court, qui pose problème.


Rond-point

19 novembre 2018

Radiotélescope de Nançay

Le radiotélescope de Nançay est un immense dispositif permettant de capter les signaux radioélectriques émis par les étoiles et les planètes.
Il se compose de deux "miroirs" à ondes, sortes de gigantesques grillages. Le premier est plat et orientable, le second, que l'on aperçoit dans la vue interactive ci-dessous, est légèrement arrondi et concentre les ondes vers un récepteur placé dans un chariot monté sur des rails lui permettant de se déplacer pour suivre, notamment, la course du soleil dans le ciel.



Inauguré en 1965 par Charles de Gaulle, alors président de la République, il dépend aujourd'hui du pôle national de recherche en astronomie de l'Observatoire de Paris. Plus grand radiotélescope du monde lors de son inauguration, il reste aujourd'hui un des plus grands, avec notamment celui d'Arecibo, à Porto Rico, composé d'une parabole de 300 mètres de diamètre qui est d'autant plus célèbre qu'il apparaît dans un épisode des films de "James Bond" ("Golden Eye", 1995).


La vue satellite permet de mieux se rendre compte de la disposition des lieux.
On y voit en particulier, en zoomant entre les deux "miroirs", un arc de cercle sur lequel se déplace le "chariot focal", recevant les signaux.

On distingue également un grand T orienté selon les directions cardinales : il s'agit d'un "radiohéliographe", composé de 47 antennes paraboliques motorisées, permettant de suivre le soleil pour en faire des images à partir des ondes radio.
Elles sont réparties sur deux segments perpendiculaires : 19 antennes sur l'axe est-ouest d'une longueur de 3 000 mètres et 25 sur l'axe nord-sud d'une longueur de 2 500 mètres.

12 novembre 2018

Place de la Victoire, Pointe-à-Pitre

Pointe-à-Pitre est la ville guadeloupéenne qui accueille l'arrivée de "la route du rhum", mythique course à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance organisé tous les quatre ans au départ de Saint-Malo, et plus précisément au large de la Pointe du Groin.
La Place de la Victoire constitue la principale esplanade de "Lapwent", nom créole de Pointe-à-Pitre.



Comme on peut le voir sur la vue satellite interactive ci-dessus, elle se compose d'une part d'un grand espace presque circulaire ouvert, au sud, sur une darse (bassin portuaire) et d'autre part d'un jardin public rectangulaire, au nord; elle concentre nombre d'éléments patrimoniaux remarquables.


Au centre de la partie méridionale se trouve une petite plateforme circulaire au milieu de laquelle trône le blason de la ville, représentant notamment, sous trois fleurs de lys, une tour surmontée d'un drapeau tricolore et reliée à deux rochers par deux ponts.
Deux bâtiments importants encadrent cette partie : la sous-préfecture à l'est et, à l'ouest, l'office du tourisme, appelé "Comité de tourisme". Devant ce dernier se trouve un monument aux morts en marbre blanc portant une statue nommée "la Douloureuse de la Pointe-à-Pitre", ainsi qu'une sculpture intitulée "Sang, chaînes - 100 chaînes - sans chaîne " qui représente un esclave brisant ses chaînes.

Dans la partie septentrionale se dresse le buste du général Charles Victor Frébault, gouverneur de Guadeloupe de 1859 à 1863, ainsi qu'un kiosque à musique. Juste devant : un autre buste, celui de Félix Éboué, gouverneur de Guadeloupe de 1936 à 1938, dont le corps repose au Panthéon.
En se tournant vers l'est, on voit alors l'ancien cinéma-théâtre "Renaissance" qui, de nos jours, tient à peine debout.
Dans le coin nord-ouest de la place, une salle d'exposition, "le pavillon de la Ville", s'est installée dans un ancien presbytère.

6 novembre 2018

Pointe du Groin

La pointe du Groin se situe au nord de Cancale et à l'est de Saint-Malo.
Faisant partie des nombreuses avancées rocheuses et sauvages dominant la Manche, elle offre une vue magnifique sur la mer, et notamment sur la baie du Mont-Saint-Michel.

C'est une des deux extrémités de la ligne de départ de la mythique course à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance, dénommée "la route du rhum", organisée tous les quatre ans entre Saint-Malo à l'île antillaise de la Guadeloupe (plus précisément : Pointe-à-Pitre).
On y trouve d'ailleurs une plaque commémorative indiquant la création de cette course par Michel ETEVENON en 1978.




Un sémaphore construit au XIXe siècle trône sur la pointe du Groin.
Ouvert au public, il abrite une salle d'exposition; mais il fait également toujours office, l'été, de guetteur des flots marins.

Nature

5 novembre 2018

Cascade de Grand Galet, La Réunion

La cascade de Grand Galet, aussi appelée cascade Langevin, du nom de la rivière sur laquelle elle se trouve, est une des plus remarquables cascades du monde, rien de moins.
Elle se trouve dans le sud de l'île de la Réunion.
Elle est visible depuis la route pentue et tortueuse qui la dessert sans jamais trop s'éloigner du cours d'eau.



La cascade présente, sur fond de grand mur végétal naturel, plusieurs chutes d'eau de différentes hauteurs tombant dans une très grande vasque d'eau limpide.
La rivière, qui continue vers le sud pour se jeter rapidement dans l'océan, est bien sûr propice au canyonisme, accessible même aux débutants.
Elle offre également de beaux emplacements ombragées pour le traditionnel pique-nique créole dominical ainsi que des sites de baignade et de pêche, évidemment.

Nature

29 octobre 2018

Parlement de Bretagne, Rennes

Le Parlement de Bretagne est un magnifique bâtiment emblématique de la ville de Rennes, situé en son centre.



Construit au XVIIe siècle, en 1618, pour héberger l'assemblée réunissant les vassaux du duc de Bretagne pour régler des affaires judiciaires et fiscales, l'édifice abrite aujourd'hui (depuis le début du XIXe siècle) la cour d'appel de Rennes.

Alors qu'en 1720 le monument fût sauvé des flammes du grand incendie de Rennes, en 1995, le 4 février précisément, le feu ravagea le Parlement de Bretagne lors d'une émeute à la suite d'une manifestation de marins pêcheurs : la toiture s'effondra sur les étages, réalisant de très importants dégâts. La restauration nécessita alors cinq ans de travaux de reconstruction et de rénovation.

En zoomant sur la vue ci-dessus, on pourra notamment admirer l'imposant cadran solaire au centre de la façade, ainsi que les quatre statues dorées trônant sur le toit, personnifiant La Loi, La Force, L'Éloquence et la Justice.

25 octobre 2018

Cigogne en Camargue

La cigogne blanche est un oiseau que l'on s'attend à voir, traditionnellement, en Alsace, dont c'est un emblème.
Mais en Camargue, au pays des flamants roses, aussi, il y a des bébés à apporter !
Plus sérieusement, le sud de la France se trouve sur un principal trajet de migration des cigognes, depuis l'est de la France jusqu'en Afrique (principalement au Mali et en Mauritanie), en passant par l'Espagne, le détroit de Gibraltar et le Maroc.
Il n'est donc pas si surprenant d'y voir ces oiseaux.



Le spécimen visible ci-dessus, sur son nid, a été photographié près de l'étang de Scamandre, au sud-est de la commune gardoise de Saint-Gilles, dans la Petite Camargue (c'est-à-dire la partie de la Camargue qui se situe à l'ouest du Rhône).

La réserve naturelle régionale du Scamandre, qui englobe l'étang du même nom, abrite de nombreuses autres espèces d'oiseaux, notamment des aigrettes, des butors, des ibis mais aussi, plus communs, des hérons et des canards, sans oublier, évidemment, des flamants roses.

Voir aussi : Cigoland, à Kintzheim.

Nature

19 octobre 2018

Catène de containers, Le Havre

"Catène de containers" est le nom d'une œuvre de l'artiste Vincent Ganivet.
Créée pour fêter, en 2017, les 500 ans du port du Havre -fondé avec la ville par François Ier en 1517-, elle se trouve sur un des quais havrais.

La sculpture monumentale présente deux arches constituées de conteneurs (ou containers) métalliques colorés.



Ces gros caissons que transportent, remplis de marchandise, les cargos sur les mers du globe, symbolisent la dimension maritime indiscutable de la ville.
En effet, si le port du Havre est le deuxième port français, après Marseille, en terme de tonnage traité, il est le premier lorsque l'on prend en compte le nombre de conteneurs, avec deux millions d'"EVP" (équivalent Vingt Pieds, longueur d'un conteneur standard) accueillis par an en moyenne.

Le mot rare "catène" vient du latin "catena" signifiant "chaîne", "enchaînement", et fait parfois référence, en théologie par exemple, à une suite de remarques sur les saintes écritures.


"Catène de containers" n'est pas sans faire penser à certaines œuvres d'art contemporain décorant des ronds-points de France, comme "La main jaune" à Châtellerault ou "Arbre en ciel" à Cugnaux.

15 octobre 2018

Île Penotte, Les Sables-d'Olonne

"L'île Penotte" est le nom d'un curieux quartier piétonnier des Sables-d'Olonne, à quelques pas de sa majestueuse plage de sable fin.



Ce qui fait sa particularité et sa popularité, ce sont les nombreuses mosaïques qui décorent ses ruelles.
Ces œuvres d'art -que d'aucuns qualifieraient de "street art" particulièrement original- sont réalisées avec des coquillages par Danièle "Dan'" Arnaud-Aubin, surnommée très logiquement "Madame Coquillages".

Les fresques murales côtoient des encadrements de portes, et même la signalétique des rues se pare de décorations colorées (comme on peut le voir sur la vue interactive ci-dessus), avec l'accord des riverains ainsi que des autorités.

8 octobre 2018

Aqueduc du Gier, Chaponost

L'aqueduc du Gier est un impressionnant édifice romain construit au premier siècle de notre ère, pour alimenter en eau "Lugdunum", la "capitale des Gaules", aujourd'hui métropole de Lyon.

Le tronçon qui traverse la commune de Chaponost (les "Arches du Plat de l'Air", d'une longueur de plus de 500 mètres avec près de 100 arches) a été sélectionné comme "projet emblématique" lors du "loto du patrimoine" organisé en septembre 2018.


L'aqueduc tire son nom du cours d'eau dans lequel il puise sa source près de Saint-Chamond (département de la Loire).

D'une longueur totale de 86 kilomètres, il comprenait, outre des points et des files d'arches, des tunnels souterrains et, caractéristique remarquables, plusieurs siphons inversés pour traverser, selon le principe des vases communicants, de larges déclivités. Des regards, régulièrement espacés d'environ 77 mètres, permettaient un accès aisé à la canalisation.
Pour se rendre compte de la très faible pente de l'ouvrage, il faut savoir qu'il ne descend en moyenne que d'un peu plus d'un mètre par kilomètre.
La partie visible à Chaponost, particulièrement bien conservée, laisse notamment voir le parement réticulé des paliers des arches, sorte de mosaïque basique dont le motif fait penser à un filet.

Voir aussi : l'aqueduc de Roquefavour.


Si la période gallo-romaine vous intéresse, vous pouvez vous reporter aux lieux suivant :

Vous pouvez également consulter un autre site retenu par le loto du patrimoine organisé en septembre 2018, celui de la rotonde ferroviaire de Montabon.

24 septembre 2018

Rotonde ferroviaire, Montabon



La rotonde ferroviaire de Montabon a été mise en lumière par le "Loto du Patrimoine".
Ce tirage de loterie a été organisé en collaboration avec la "Fondation du Patrimoine" pour récolter des fonds aux profits de la restauration de sites patrimoniaux français.

Parmi 270 monuments ayant besoin de travaux de préservation en urgence, la rotonde ferroviaire de Montabon a été retenue comme "projet emblématique", avec dix-sept autres sites, lui permettant d'apparaître sur des billets de loto à gratter. Une des publicités à la télévision pour le tirage spécial du loto l'a, à ce titre, mise en scène, et plusieurs reportages des journaux télévisés s'y sont intéressés.

Une rotonde ferroviaire est un hangar à locomotives en arc de cercle ; une plateforme tournante permet d'orienter le matériel roulant vers les différentes portes.


Celle de Montabon, comportant dix entrées, a été construite de 1889 à 1891, pour être délaissée en 1954. Elle est rachetée par un particulier pour la sauver de la destruction programmée par la SNCF, et c'est actuellement une association qui s'occupe de son entretien et de sa sauvegarde.
La surface de l'édifice est d'environ de 2 500 m2 et sa passerelle tournante de 24 mètres de long est raccordée au réseau national de voies ferrées.

D'autres rotondes ferroviaires remarquables sont visibles en France, notamment à Chambéry, Montluçon et Villeneuve-Saint-Georges.

Depuis octobre 2016, la commune de Montabon s'est regroupée avec celle de Château-du-Loir et de Vouvray-sur-Loir pour former la commune nouvelle de Montval-sur-Loir.

Vous pouvez également consulter un autre site retenu par le loto du patrimoine organisé en septembre 2018, celui de l'aqueduc du Gier, à Chanopost.

19 septembre 2018

Maison Carrée, Nîmes

La Maison Carrée est un des principaux édifices romains de la ville de Nîmes, avec les arènes et la Tour Magne.




Il s'agit d'un temple romain dans un état de conservation remarquable, construit au Ier siècle sous le règne de l'empereur Auguste.
Sa façade présentant un portique avec six colonnes, on dit le bâtiment "hexastyle".

Bien sûr, la Maison Carrée n'est pas carrée; elle n'est pas non plus cubique : longue de 26 mètres et large de 13 mètres, elle mesure 17 mètres de hauteur.

Voir aussi : la Tour Carrée de Loudun.

12 septembre 2018

Cariatides rue Boulay, Paris

Paris propose aux touristes des sites incontournables (Tour Eiffel, musée du Louvre, cathédrale Notre-Dame-de-Paris...).
Mais la magie de la capitale offre aux déambulateurs curieux de splendides surprises à de multiples coins de rue.
C'est ainsi littéralement le cas au croisement de la rue Boulay et du passage du Petit-Cerf, où on découvre de curieuses cariatides sous des balcons d'immeubles modernes construits en 1987.

La femme nue représente Diane au bain, fille de Jupiter et déesse de la chasse.



La seconde statue est un atlante, version masculine de la cariatide, la virilité du cerf qu'est devenu Actéon pour avoir vue la déesse dénudée ne faisant aucun doute.


Cette œuvre en deux parties est une réalisation de Philippe Rebuffet, artiste peintre, mosaïste et sculpteur.


Voir aussi la cariatide, rue Turbirgo, également à Paris.

5 septembre 2018

Château de Tournoël, Volvic

Le château de Tournoël est un château fort médiéval, ouvert à la visite, se situant sur la commune de Volvic et dominant la ville de Riom.

Sa construction débuta au XIe siècle, sur une butte rocheuse à presque six cents mètres d'altitude, sur les pentes d'un puy volcanique typique de la région.



L'événement majeur de l'histoire de ce château se déroula en décembre 1213, opposant les troupes de Philippe-Auguste, roi de France, à celles de Guy II, compte d'Auvergne. Le siège du dernier bastion libre auvergnat déboucha alors sur l'annexion de l'Auvergne au domaine royal du royaume de France.

Château

29 août 2018

Mirage, Saint-Amand-Montrond

Encore un rond-point extraordinaire à l'honneur !

Cette fois, il s'agit carrément d'un avion hors du commun : un Mirage III B2 biplace, portant le numéro 243, qui fut installé au milieu du carrefour giratoire en l'an 2000.
Il se situe sur la commune de Saint-Amand-Montrond, déjà présent sur notre blog pour sa "cité de l'or".



Voir aussi : un Fouga Magister à Salon-de-Provence et un Concorde à Roissy-en-France.

Rond-point

22 août 2018

Main de Ronsard, Surgères

Après avoir délaissé les ronds-points de France pendant quelques temps, nous nous intéressons aujourd'hui à un nouvel exemplaire, qui nous donne à voir la main du poète Ronsard.



L’œuvre d'art décorant ce carrefour giratoire représente une main tenant une plume ayant écrit, sur une feuille de papier :
"Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain ;
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie."

Il s'agit, bien sûr, des deux derniers vers de l'émouvant sonnet "Quand vous serez bien vieille..." que le poète d'anthologie Pierre de Ronsard écrivit au XVIe siècle à Hélène de Fonsèque, protégée et fille d'honneur de Catherine de Médicis mais aussi fille du baron de Surgères.

Rond-point

15 août 2018

Marie (Alpes-Maritimes)

En ce jour férié du 15 août, nous fêtons, notamment, les prénommées Marie, mais aussi Maria, Marielle, Marion, Marjolaine, Marlène, Mireille, Murielle, Myriam et tous les autres dérivés de "Marie".
Il y a, en France, une commune qui porte ce nom.



Elle se trouve à une quarantaine de kilomètres au nord de Nice.

En voici une vue générale dans laquelle on peut apercevoir son église Saint-Pons.

8 août 2018

Téléphérique de Grenoble

Inauguré dès 1934 et rénové en 1976, le téléphérique urbain de Grenoble relie un quai de l'Isère à la colline de la Bastille.



Attraction touristique grenobloise incontournable, le téléphérique permet de rejoindre simplement et rapidement les hauteurs du site de la Bastille qui, autour d'un fort militaire, offre la possibilité d'activités sportives telles que l’accrobranche ou le parcours de via ferrata.

Ses cabines peuvent accueillir jusqu'6 personnes; chacune de ces "bulles" tourne sur elle-même pour offrir aux passagers ne craignant pas le vertige un somptueux panorama à 360 degrés sur la ville, la rivière et les montagnes.
La pente suivie, longue de 700 mètres, présente un dénivelé de 260 mètres.


Autres téléphériques :

1 août 2018

Panthéon, Paris

Le 1er juillet 2018, madame Simone Veil est entrée, avec son époux Antoine, au Panthéon; cette "panthéonisation" constitue un hommage solennel de toute la nation.
Sur la frise du fronton de l'édifice se lit d'ailleurs : "Aux grands Hommes, la Patrie reconnaissante".
Le mot "Homme", avec une majuscule, à prendre au sens large, inclut bien sûr les femmes.



Le bâtiment, long de 110 mètres, large de 84 mètres, conçu par l'architecte Jacques-Germain Soufflot, a été construit au XVIIIe siècle, de 1757 à 1790. Initialement, il s'agissait d'une église dédié à Saint-Geneviève.
Avec son dôme (qui est, en fait, un triple dôme) particulièrement impressionnant, il est ouvert à la visite, célèbre notamment pour héberger un pendule de Foucault permettant de visualiser la rotation de la Terre.
Il se situe une colline dominant en particulier le Sénat et son jardin du Luxembourg et a connu, ces dernières années, une importante campagne de rénovation.

27 juillet 2018

Maison penchée, Modane

Troisième et dernier épisode de notre mini-série sur Modane, en Savoie, ville frontière avec l'Italie, voici un article sur une curiosité : la "maison penchée".



Il s'agit des restes d'un blockhaus qui défendait l'ancienne entrée du tunnel ferroviaire du Fréjus (également appelée tunnel du Mont-Cenis). Lors de son repli en 1944, l'armée allemande détruisit l'entrée du tunnel avec deux wagons remplis d'explosifs.
Le blockhaus ne fut pas détruit, mais déplacé de plusieurs dizaines de mètres, retombant selon l'angle particulièrement curieux que l'on peut, toujours aujourd'hui, observer.

Il est possible de rentrer à l'intérieur du bâtiment pour y jeter un coup d’œil, au risque de perdre ses points de repères... et son équilibre.

À quelques pas de cet étrange édifice se trouve un panneau commémoratif portant la date de 1881, à laquelle fut percée l'entrée du tunnel, à la suite de l'apparition d'importantes fissures sur le portail mis en service dix ans plus tôt.



25 juillet 2018

Tunnel du Mont-Cenis

Deuxième épisode de notre mini-série sur Modane, en Savoie, ville frontière avec l'Italie, voici un article sur le tunnel du Mont-Cenis, nom parfois donné au tunnel ferroviaire du Fréjus, qui longe son équivalent routier.
Si le tunnel sous la Manche n'existait pas, il serait le plus long tunnel ferroviaire de France.

Actuellement long de plus de treize kilomètres, il fut creusé de 1857 à 1871, date à laquelle, à sa mise en service, il constituait le plus long tunnel ferroviaire du monde.
En 1881, d'importantes fissures s'étant formées à son entrée nord (côté français, donc), un allongement du tunnel fut réalisé pour construire une nouvelle entrée.

La sortie du tunnel côté italien est bien visible, et prend la forme d'un magnifique portail.


Si l'entrée actuelle du tunnel côté français, à Modane, n'est ni aussi facilement visible, ni aussi belle, une ancienne entrée commémorative est conservée avec une locomotive ancienne.


Le tunnel routier du Fréjus longe le tracé du tunnel ferroviaire.
Les deux tunnels passent presque sous la station de ski de Valfréjus.

Voir aussi : la maison penchée à Modane, curiosité se trouvant à proximité de l'entrée française du tunnel ferroviaire.

23 juillet 2018

Tunnel du Fréjus

Premier épisode d'une mini-série sur Modane, en Savoie, ville frontière avec l'Italie, voici un article sur le tunnel du Fréjus, plus long tunnel routier de France.
Il relie Modane, en France, à Bardonnèche (Bardonecchia en italien) en Italie.

Voici l'entrée coté français :


Et la sortie côté italien :


On peut noter que la longueur du tunnel indiquée sur les panneaux signalétiques est plus précise du côté italien (12,868 km) que du côté français (13 km).

Ce tunnel routier est parallèle à un tunnel ferroviaire, ce dernier étant parfois appelé le tunnel du Mont-Cenis.
Il passe presque sous la station de ski de Valfréjus.
Le tunnel doit son nom au col du Fréjus, et non à la commune de Fréjus qui, elle, se situe dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Construit de 1974 à 1979, le tunnel fut ouvert à la circulation en 1980.
La circulation moyenne est de cinq mille véhicules par jour.

Voir aussi : le tunnel du Mont-Cenis et la maison penchée de Modane.
Voir également : le tunnel du Mont-Blanc.

16 juillet 2018

Brèche de Roland

La brèche de Roland est un énorme trou naturel, large d'une quarantaine de mètres, dans une paroi verticale rocheuse des Pyrénées d'une centaine de mètres de hauteur, dans le cirque de Gavarnie à la frontière entre la France et l'Espagne.
Le nom de cette trouée dans la montagne provient de la légende de Roland de Roncevaux, héros du poème médiéval "La Chanson de Roland" et neveu de Charlemagne.
Le chevalier aurait, dit-on, lancé son épée "Durandal" contre la falaise rocheuse qui se serait alors percée.

Au tout début de l'année 2017, nous avions parlé de la station de ski de "Gavernie-Gèdre". Sur une des vues interactives des pentes enneigées, on peut, en zoomant, très bien apercevoir, en altitude à l'horizon, la brèche de Roland :


Si la vue satellite n'a pas de profondeur, les ombres portées permettent quand même de visualiser aussi la brèche de Roland :


Nature

9 juillet 2018

Lac Dziani, Mayotte

Le Lac Dziani se situe sur "Petite-Terre", la plus petite des deux îles de Mayotte.
Il se trouve au fond du cratère d'un ancien volcan.
Sur la vue ci-dessous, on peut voir distinctement le chemin sur le bord du cratère qui permet, en environ une heure, de faire tout le tour du lac, un peu en hauteur, avec des perspectives magnifiques sur le lagon, notamment.



Si les eaux du lac ont une belle couleur vert émeraude, c'est parce qu'elles sont pleines de soufre et la baignade y est donc interdite; elles dégagent de toute façon une forte odeur assez désagréable et sont, bien sûr, infectées de moustiques.

Voir aussi : le lac vert, en Haute-Savoie.

À voir aussi à Mayotte : la passe en S et la plage de Moya.

Nature

2 juillet 2018

Observatoire de Paris

Nous nous intéressons ici à l'observatoire de Paris situé dans le 14e arrondissement de la capitale, et non à celui qui se situe à Meudon et qui est administrativement rattaché au premier.


La construction initiale de l'observatoire de Paris commence au XVIIe siècle, sous le règne de Louis XIV.

La coupole principale du bâtiment actuel, que l'on peut voir en blanc en haut à gauche de la photographie suivante,

a été construite en 1878, à la demande de François Arago, célèbre astronome et homme d'État, alors directeur de l'Observatoire.

La vue interactive ci-dessous montre l'intérieur de cette coupole Arago ainsi que la lunette équatoriale qu'elle abrite.



Dans la salle "Cassini" de l'Observatoire de Paris, du nom de la famille, d'origine italienne, qui dirigea l'institution pendant plus d'un siècle à partir de la construction de l'édifice, le méridien de Paris est matérialisé au sol par une longue ligne de laiton.
Prolongée, cette ligne passerait par les pôles nord et sud de la Terre. Elle définit donc un axe nord-sud parfait.
On voit ici la projection du soleil, sous la forme d'un rond lumineux, sur la plaque centrale de la salle.


Voir aussi : le radiotélescope de Nançay

27 juin 2018

Celles, Hérault

Il y a en France plusieurs communes portant le nom de "Celles".
Celle de l'Hérault (jeu de mot !) présente la particularité d'être un "hameau fantôme".

Le village a en effet été déserté à la fin des années 1960 lors de la création du lac du Salagou. Cette dernière devait se faire en deux étapes, avec deux niveaux d'eau successifs. Mais le deuxième niveau, le plus haut, n'a jamais été atteint et il a y été renoncé définitivement et officiellement en 1996.

En déambulant virtuellement, grâce à la vue interactive ci-dessous, dans ses ruelles, on constate que, par sécurité, les ruines ont été renforcées et que les maisons ont été entourées de grillage.


Après une réhabilitation de la mairie et de l'église au milieu des années 1980, un projet de revitalisation du village est maintenant en cours de finalisation, avec l'objectif d'une reconstruction pour un retour d'habitants en 2019/2020.
Voir aussi : Occi, autre village abandonné, et Brovès, commune supprimée.

23 juin 2018

Circuit du Castellet

À l'occasion du retour d'un Grand Prix de Formule 1 en France en cette fin de semaine, après plusieurs années d'absence, découvrons le circuit automobile du Castellet, aussi appelé Circuit Paul Ricard, du nom de son fondateur.



Situé sur la commune du Castellet, à quelques kilomètres au sud-est de Marseille, il fut inauguré en 1970, puis rénové dans les années 2000.
Alain Prost remporta le Grand Prix de France de Formule 1 sur ce circuit en 1983, 1988, 1989 et 1990.
En 1991, la course déménagea, pour 17 ans au circuit de Nevers Magny-Cours, pour revenir cette année, après dix ans d'absence sur le territoire national, et pour au moins cinq ans, au Castellet.

Grâce à la vue interactive ci-dessous, explorez, à partir de la ligne de départ et de l'entrée des stands, ce magnifique circuit bordé de lignes de couleurs alliant beauté et sécurité :


Autres circuits automobiles :

18 juin 2018

Vercingétorix, Clermont-Ferrand

Souvent, l'histoire rencontre la géographie et le tourisme.
Voici, par exemple, à Clermont-Ferrand, sur la place de Jaude, une statue équestre de Vercingétorix :


Est-il utile de présenter le mythique chef gaulois, vainqueur du siège de Gergovie, mais contraint de capituler devant César à Alésia ?

La statue en bronze visible à Clermont-Ferrand représente le fier guerrier sur son cheval sautant au-dessus d'un corps qu'on suppose celui d'un ennemi. C'est une œuvre du célèbre sculpteur Auguste Bartholdi, à qui l'on doit également la Statue de la Liberté mais aussi le Lion de Belfort.



Si la période gallo-romaine vous intéresse, vous pouvez vous reporter aux lieux suivants :

15 juin 2018

Pouce de César, Marseille

Le sculpteur néo-réaliste César (1921-1998), César Baldaccini de son nom complet, est célèbre en particulier pour avoir créé le trophée du cinéma français (les américains ayant, eux, les oscars, à défaut des césars).
Il l'est aussi pour ses compressions, ses expansions, mais également pour ses agrandissements d'un de ses propres pouces.
Plusieurs exemplaires, de dimensions variées, ont été réalisées.
On en trouve par exemple un dans le quartier d'affaires parisien de La Défense.

Dans la vue interactive ci-dessous, on peut voir la sculpture qui trône sur un rond-point de Marseille, à quelques mètres d'un musée d'art contemporain, dans le quartier qui s'appelle Bonneveine.



Voir aussi à Marseille, le palais du Pharo et la tour "La Marseillaise".

Rond-point

13 juin 2018

Porte d'harmonie, Annemasse

Ce cadre blanc planté sur un de ses coins au milieu du rond-point que l'on voit sur la vue interactive ci-dessous, est une œuvre d'art, réalisée par l'artiste Michel Ventrone, et s'intitule "Porte d'harmonie".



Par ses proportions, qui sont exactement les mêmes que celles d'une page A4, elle illustre le rapport entre un carré et sa diagonale, en faisant référence à la racine carrée du chiffre 2 et, au-delà, au nombre d'or, légèrement plus grand mais aussi plus connu comme déterminant des dimensions idéales, que ce soit dans la nature ou dans l'art, en architecture notamment.

Rond-point

11 juin 2018

Pêcheur de saumon, Navarrenx

Dans notre série, en pointillés, des magnifiques ronds-points de France, voici celui sur lequel s'active un pêcheur de saumon, à Navarrenx.



Comme on peut le voir sur la vue interactive ci-dessus, l’œuvre en inox de cinq mètres de haut, réalisée par l'artiste Marc Benard, représente un homme avec une canne à pêche (longue de dix mètres) ferrant un saumon (dont la statue métallique mesure presque trois mètres).

La commune de Navarrenx se veut la capitale, non seulement française, mais mondiale, de la pêche au saumon.
Elle organise chaque année une fête en l'honneur du poisson avec, bien sûr, un grand concours de pêche.

Le gave d'Oloron qui coule au bord de la commune voit passer les saumons lors de leurs migrations depuis l'océan, en leur offrant des creux profonds à faible courant où ils peuvent se reposer, ainsi que des frayères où ils peuvent se reproduire.

Ce pêcheur de saumon ressemble beaucoup à une sculpture de Montmerle-sur-Saône.

Rond-point

4 juin 2018

Villa de Séviac, Montréal-du-Gers

Sur la commune de Montréal, dans le Gers, se trouvent les vestiges d'une luxueuse villa gallo-romaine, appelée "villa de Séviac", du nom du hameau voisin.



De somptueuses mosaïques polychromes, véritables trésors gallo-romains, ornent la villa de Séviac, qui est généralement ouverte à la visite des mois de mars à novembre, que ce soit pour les touristes ou les scolaires.

Les thermes de la villa, de taille très impressionnante, sont alors également visibles.



Si la période gallo-romaine vous intéresse, vous pouvez vous reporter aux lieux suivants :

28 mai 2018

Mausolée de du Guesclin, Châteauneuf-de-Randon

C'est dans le hameau de "l'Habitarelle", sur la commune de Châteauneuf-de-Randon, en Lozère, que peut être vu le mausolée du légendaire chevalier du Guesclin.



Si Bernard du Guesclin était originaire de Bretagne, né vers 1320 près de Dinan, il mourut, malade, en 1380 au pied de la forteresse de Châteauneuf-de-Randon (dans le Gévaudan, actuellement dans le département de la Lozère) dont il menait le siège.

Il fut connétable, c'est-à-dire général en chef des armées, du roi Charles V, pendant la fameuse "Guerre de Cent Ans" contre les anglais.
Réputé pour sa laideur et sa brutalité, il est également connu pour avoir eu quatre tombeaux, ce qui extrêmement rare, si ce n'est unique; même les plus grands rois de France n'en ont pas eu autant.

De ces quatre sépultures, il n'en reste aujourd'hui que trois :
- un gisant dans la basilique royale de Saint-Denis, non loin de nombreux monuments funéraires de reines et de rois, recouvre son squelette;
- l'église Saint-Laurent du Puy-en-Velay recueille ses entrailles;
- une urne contient son cœur, au-dessus d'une pierre tombale, dans l'église Saint-Sauveur de Dinan, sur ses terres natales.
C'est la tombe qui était dans le couvent des Cordeliers à Montferrand qui a disparu, pillée à la Révolution.


Le cénotaphe en granit de Châteauneuf-de-Randon contient un gisant, mais aucune partie du corps.


Au centre de Châteauneuf-de-Randon se dresse une statue en bronze de du Guesclin, réalisée par Hector Lemaire (1846-1933).


21 mai 2018

Sainte-Croix-en-Jarez

Sainte-Croix-en-Jarez est une petite commune, de moins de 500 habitants, qui présente la particularité d'être établie dans une ancienne chartreuse dont la vue interactive ci-dessous montre la porte monumentale.



En zoomant, on peut apercevoir que même les meurtrières ont la forme du symbole cartusien des moines chartreux : un globe surmonté d'une croix.

C'est à l'initiative de Béatrix de la Tour du Pin, veuve de Guillaume de Roussillon disparu en croisade, que fut fondé le monastère au XIIIe siècle.

Les moines furent chassés à la Révolution et le prieuré fut découpé en lots et ainsi vendus, par des enchères, aux familles des environs pour s'y installer.

14 mai 2018

Donjon de Niort

Le Donjon de Niort est ce qui reste d'un ensemble fortifié, et en particulier d'un château fort, du Moyen-Âge (XIIe siècle), au bord de la Sèvre niortaise, fleuve qui traverse le marais poitevin.



Son nom est peut-être mal choisi, car il s'agit en fait de deux donjons carrés semblables, avec des tours arrondies aux angles et des renforts médians hémicylindriques.
S'ils ne sont que semblables et non strictement identiques, jumeaux, c'est parce que le donjon nord, partiellement effondré en 1749, a dû être reconstruit l'année suivante.
Ils sont reliés par un bâtiment central construit au XIIIe siècle, ayant comblé une cour intérieure du château originel.

Visible de loin et aisément reconnaissable, intégralement restauré en 2007, c'est le monument emblématique, abritant aujourd'hui musée, de la ville de Niort. Il est possible de monter tout en haut d'un des deux donjons, sur une terrasse crénelée offrant une impressionnante vue panoramique, à 360 degrés, sur les environs.

Château

11 mai 2018

Taureau, Saint-Laurent-d'Aigouze

Toujours dans le cadre du tour de ronds-points de France décorés avec une statue représentant un animal, voici un fier taureau à Saint-Laurent-d'Aigouze, création du sculpteur "Ben K".


Le choix de cet animal à cet endroit n'est pas le fruit du hasard.
Car la Camargue gardoise connait une double tradition équestre et taurine.
Le taureau camarguais est aussi noir que le cheval camargue est blanc (le flamant, lui, étant rose).

S'il peut finir en steak ou en saucisson dans une boucherie, il se retrouve également dans les arènes, plus particulièrement lors des fêtes votives estivales.
Mais il ne s'agit alors pas de corrida, mais de course camarguaise, dont Saint-Laurent d'Aigouze se veut la capitale.
L'animal n'est pas mis à mort; on lui accroche des attributs (ficelles et pompons de papier) entre les cornes, et les hommes, appelés raseteurs, essaient alors, en frôlant le "bioèoèu" dans leur course, de récupérer ces petits trophées à l'aide d'un petit crochet tenu à bout de bras.
Dans cette région française, certains cocardiers (taureaux porteurs de cocardes) sont véritablement adulés, vénérés de leur vivant, puis restent dans la légende.
C'est ainsi, par exemple, que "Goya" a un monument à sa gloire à Beaucaire, et que "Le Sanglier" dispose d'une sépulture au Cailar.

La statue qui veille sur la commune de Saint-Laurent-d'Aigouze célèbre cette tradition taurine et ses héros.

Voir aussi : un gril sur un autre rond-point de Saint-Laurent-d'Aigouze.
Rond-point

9 mai 2018

Grenouille, Guéreins

Dans la suite de notre tour de ronds-points de France ornés d'animaux, voici une belle grenouille se reposant au milieu d'un carrefour giratoire, sur la commune de Guéreins.



Ce gros batracien métallique, pesant plus d'une tonne, est une sympathique réalisation d'Adrien Guillon, en acier rouillé, ce qui explique sa couleur brune.
Elle glorifie la grenouille de la Dombes, spécialité culinaire locale de cette région du département de l'Ain parsemée d'étangs creusés par la main de l'Homme.

Plus largement, les cuisses de grenouilles sont une des spécialités culinaires françaises, comme les escargots, connues dans le monde entier pour son caractère atypique.

L'élevage de grenouilles s'appelle la raniculture.

Rond-point

7 mai 2018

Escargots, Lorignac

Cette semaine, c'est reparti pour un tour de ronds-points de France, en s'intéressant plus spécialement aux animaux qui ornent, sous la forme de sculptures, certains carrefours giratoires.

Commençons, aujourd'hui, par deux escargots, dont un s'admire dans un miroir, sur la commune de Lorignac, à 90 km au nord de Bordeaux ,:


Les escargots sont une spécialité culinaire typiquement française, qui étonne particulièrement (parfois avec un peu de dégoût) les touristes étrangers, même si l'héliciculture (nom que porte l'élevage d'escargots) reste assez limitée.

On s'attendrait à trouver un tel animal en Bourgogne plutôt qu'en Aquitaine. En effet, une recette de cuisine réputée, à base d'escargots "Helix pomatia", surnommés "escargots de Bourgogne", et de beurre à l'ail persillé, s'appelle "escargots à la bourguignonne".

Rond-point

30 avril 2018

Château d'Ussé

Si le château d'Ussé borde l'Indre, il se trouve dans le département d'Indre-et-Loire, sur la commune de Rigny-Ussé, elle-même fruit de la fusion de deux bourgs en 1860.

Construit pendant une période s'étalant du XVe au XVIIe siècle, il compte parmi les châteaux de la Loire (dont les plus célèbres sont sans doute ceux de Villandry, Azay-le-Rideau, Chambord, Amboise et Chenonceau).
Il est connu pour avoir, avec son mélange de styles médiéval et Renaissance, inspiré à Charles Perrault son très célèbre conte "La Belle au Bois dormant".



Les jardins à la française, sur une longue terrasse, furent conçus par l'incontournable Le Nôtre, jardinier du roi Louis XIV.


À cette vue interactive des jardins, qui vous permet de faire virtuellement le tour du château, s'ajoute une magnifique visite à 360 degrés de l'intérieur, où sont visibles des statues de cire en situation et en costume d'époque :

Si vous parcourez, à distance, par le biais de votre écran, toutes les pièces ainsi accessibles, peut-être verrez-vous ce détail amusant, une main déclenchant la prise de vue en toute discrétion, se pensant peut-être cachée :


Château

23 avril 2018

Port Grimaud

Port Grimaud est une grande marina, dans le golfe de Saint-Tropez, dépendant de la commune varoise de Grimaud.
La vue interactive ci-dessous, permettant de naviguer virtuellement dans ses canaux, montre bien l'esprit vénitien qui habite cette cité lacustre :


Impossible de ne pas penser, en plus de Venise, aux marinas américaines, comme on peut en trouver par exemple dans le sud de Miami, avec un anneau d'amarrage pour bateau à chaque maison, et quelques luxueux yachts, comme on peut également en admirer dans le port de Saint-Tropez tout proche.

Conçu par l'architecte français François Spoerry (1912-1999), ce village maritime a été construit dans les années 1960 sur des terrains marécageux. Il dispose de sa propre église à vocation œcuménique, Saint-François d'Assise.


16 avril 2018

Château de Saint-Élix

Le château de Saint-Élix est un édifice dans la région de Toulouse, construit au XVIe siècle pour "Pierre Potier de la Terrasse", qui fut, notamment, secrétaire du roi François Ier.


Il est situé sur la commune de Saint-Élix-le-Château, qui s'appelait simplement "Saint-Élix" jusqu'en 1921.
Parmi ses propriétaires successifs, on notera le Marquis de Montespan, dont l'épouse fut la favorite du roi Louis XIV.

Le bâtiment a été mis en vente aux enchères les 19 et 20 avril 2018, quelques jours après (hasard du calendrier) l'introduction sur le marché immobilier de la "maison de Landru", à Gamblais (Yvelines).
Déjà proposé aux acheteurs en 2014 au prix de 15 millions d'euros, le château de Saint-Élix n'avait alors pas trouvé preneur.

Voici un extrait du texte de l'annonce immobilière décrivant ce bien d'exception :
"Majestueux château [...].
Chargé d'histoire, il fut édifié en 1540, sous le règne de François Ier. Au fil des siècles, il fut amélioré par ses nombreux propriétaires successifs.
Malheureusement, en 1945 un incendie ravage la propriété. C'est en 1980 que l'actuel propriétaire en fait acquisition, et procède à l'entière réhabilitation du lieu, le chantier fut achevé en 1992.
Il compte actuellement 25 pièces dont 14 chambres, réparties sur trois niveaux, représentant une surface habitable de 1353 m2. Il offre de très belles caves voûtées, dont une salle de réception de plus de 50 m2 et des sanitaires, idéal pour recevoir du public. Également, de vastes combles ou l'on peut observer la magnifique charpente et la toiture, en parfait état. La propriété comprend 29 555 m2 de terres attenantes non boisées."

Château

11 avril 2018

Ville gallo-romaine, Jublains

Jublains est un village de Mayenne construit sur une ville gallo-romaine, nommée Noviodunum, dont de nombreux restes subsistent, formant un ensemble archéologique particulièrement remarquable.

Les éléments les plus impressionnants, outre le musée archéologique regroupant un grand nombre de vestiges, sont sans doute le théâtre, la "forteresse" et le temple.

Voici le théâtre vu du ciel :


Le "castellum", forteresse au plan en forme de carré, s'encadre de murs épais, dont les coins se situent aux quatre points cardinaux :


Le sanctuaire, temple "de la Fortune", s'abrite de nos jours des intempéries sous un toit moderne construit à cet effet :


Les thermes de la ville gallo-romaine se trouvaient sous l'actuelle église, où l'on peut, aujourd'hui, les visiter :



Un observateur attentif remarquera, en zoomant sur la vue précédente, une fontaine ornée d'une tête divine barbue.
En outre, en se déplaçant virtuellement autour de l'église, toujours à partir de la vue précédente, il possible d'admirer une stèle-menhir présente à droite d'une porte de l'édifice religieux.



Si la période gallo-romaine vous intéresse, vous pouvez vous reporter aux lieux suivants :

8 avril 2018

Trouée d'Arenberg

Parmi les actualités sportives du jour, outre le marathon de Paris, il y a la mythique course cycliste "Paris-Roubaix" (qui part en fait de Compiègne) et ses usants secteurs pavés.
Parmi ceux-ci, celui qui est réputé le plus difficile est la "Trouée d'Aremberg", visible dans la vue interactive ci-dessous :



La longue ligne droite, de 2 400 mètres, traversant une forêt souvent humide, emprunte la "drève des Boules d'Hérin", sur la commune de Wallers.
Les pavés sont très irréguliers car, dans cette région minière, les effondrements souterrains, même minimes, ne sont pas rares.

6 avril 2018

Maison de Landru, Gambais

La presse relate, ces jours-ci, la vente d'une maison un peu particulière, à Gambais, dans les Yvelines.


En voici une des annonces immobilières :
"Dans un parc arboré de 6 000 m2, cette maison de maître de plus de 180 m² se compose d’une entrée desservant une salle à manger avec cheminée, un séjour en travertin avec cheminée, une cuisine, un salon en demi-palier, une chambre, une salle de bain et un toilette au rez-de-chaussée. À l’étage, un dégagement desservant cinq chambres avec salle de bains et points d’eau. À l’extérieur, un vaste garage, une ancienne écurie, une cuisine d’été en pierres apparentes avec combles partiels et une salle de réception de 70 m2 avec poutres et pierres apparentes ainsi qu'un bûcher. Très belle maison chargée d’histoire."
Une autre version de l'annonce, mentionnée par les journaux, indique "Fort passé historique". Pourquoi ?

Il apparaît que cette maison fût l'une de celles qu'a loué un certain Henri Désiré Landru, surnommé "le Barbe-Bleue de Gambais", célèbre tueur en série dont le procès s'est tenu à Versailles en 1919, pour le meurtre de onze personnes dont dix femmes.

3 avril 2018

Château Raoul, Châteauroux

Le château Raoul à Châteauroux. Cette belle répétition de sonorités n'est pas le fruit du hasard : le château a donné son nom à la ville.



Surplombant l'Indre, qui a donné son nom, lui, au département, ce château vit ses premières fondations construites au Xe siècle, dans une enceinte fortifiée, pour le seigneur Raoul, prince de Déols (aujourd'hui commune, située juste au nord de Châteauroux).

Le château fort connut par la suite destructions et reconstructions, ainsi que de nombreux aménagements et de multiples rénovations.

De nos jours, patrimoine départemental, il surveille un des coins du parc de la Préfecture en jouxtant l'Hôtel du Département, et ne se visite que pour des événements exceptionnels, comme les Journées du Patrimoine, par exemple.

Château

1 avril 2018

Les oeufs durs, Anthelupt

C'est parce qu'en période de Pâques, on parle beaucoup d’œufs, fussent-ils en chocolat, que nous nous intéressons aujourd'hui au lieu-dit "Les œufs durs", à Anthelupt, à quelques kilomètres au sud-est de Nancy.


Il se dit que ce nom serait dû à une anecdote concernant Napoléon : son aide de camp vint dans l'auberge, qui existe toujours à cet endroit, pour trouver de la nourriture. Il ne restait alors plus que des œufs durs qui furent tout ce qui put lui être donné.

Sur un mur de l'auberge se trouve une plaque commémorative. Mais cette dernière ne fait pas référence à Napoléon.


Elle mentionne le général Ferdinand Foch, futur maréchal, qui installa un poste de commandement à cet endroit. Il y reçut, le 27 août 1914, l'ordre de rejoindre le "Grand Quartier Général".


30 mars 2018

Mars, Gard

Après la commune de Mars dans le département de l'Ardèche l'an dernier, profitons de l'avant-dernier jour de ce mois de Mars pour signaler l'existence d'une commune du même nom dans la partie rurale du département du Gard, dans le sud de la France.


Situé sur les premières pentes du flan méridional du Mont Aigual, le village offre des opportunités de belles randonnées.

Une autre commune "Mars" se trouve dans le département de la Loire.

28 mars 2018

Hôtel Mezzara, Paris

Au premier regard, l'hôtel Mezzara, dans le chic XVIe arrondissement de Paris, ne paie pas de mine.



C'est pourtant un hôtel particulier de style "Art nouveau" qui se distingue.
Car il a été construit et meublé en 1910 pour Paul Mezzara, riche industriel d'origine italienne, par Hector Guimard.

Si ce dernier nom vous parle, c'est sans doute parce que ce précurseur et ce maître des lignes courbes du style "Art nouveau" a notamment, parmi ces nombreuses œuvres architecturales, réalisé des entrées du métro parisien, comme celle-ci, à la Porte Dauphine :


ou celle-ci, sur le boulevard Raspail :


Lors de sa réunion du 20 au 22 mars 2018, le Conseil de Paris a examiné un "vœu" visant à faire de l'hôtel Mezzara un musée dédié à Hector Guimard et à l'Art nouveau français.

Voir aussi : le Castel Béranger

26 mars 2018

Trèbes

Alors que Trèbes, dans la banlieue de Carcassonne, fait la une de l'actualité pour des raisons dramatiques, intéressons-nous un instant à ses attraits touristiques, puisque tel est le sujet de notre blog.


L'église si caractéristique qui permet de repérer de loin la commune s'appelle l'église Saint-Étienne ; de style gothique méridional, elle abrite notamment plus de 300 corbeaux (soutiens de charpente) décorés de visages peints au XIVe siècle.

En plein "pays" cathare, le village est traversé par le célèbre Canal du Midi, par l'Aude, mais aussi par la rivière Orbiel ("Or vieux", en occitan).
Le Canal du Midi enjambe cette dernière grâce à un pont-aqueduc.


Au sein d'une région viticole reconnue, Trèbes dispose, entre autres équipements, d'arènes, utilisées notamment pour les marchés et les spectacles, bordées d'un petit lac artificiel dédié à la pêche.

Sur une colline de la commune, ont été trouvées, lors de fouilles à la fin des années 1990, des traces d'habitations du néolithique. Il ne subsiste malheureusement aujourd'hui plus rien de visible de ces vestiges.

23 mars 2018

Kiwis, Peyrehorade

À une des entrées de la commune de Peyrehorade, dans les Landes, une énorme reproduction d'un kiwi coupé en deux est posé au centre d'un rond-point.



Il s'agit bien sûr de "kiwis de l'Adour", les seuls en France à bénéficier à la fois d'un Label Rouge (depuis 1992) et d'une IGP, Indication Géographique Protégée, depuis 2009.

Le fruit a été importé de Chine en Nouvelle-Zélande au XIXe siècle en tant que « groseille de Chine ». Son nom actuel est dû à la ressemblance de sa peau marron et duveteuse avec celle du petit oiseau typiquement néo-zélandais.

L'Adour est, lui, un fleuve prenant sa source dans les Pyrénées et se jetant dans l'océan Atlantique près de Bayonne, précisément à Tarnos.

Rond-point

21 mars 2018

Place de la Libération, Vitry-sur-Seine

Retour à Vitry-sur-Seine, après son rond-point "au Spoutnik", pour un nouveau carrefour giratoire orné d'une œuvre d'art moderne financée, au moins partiellement, par le système du "1 % artistique".



La sculpture de quatorze mètres de haut, aux couleurs bleu, blanc et rouge, a été intitulée "Chaufferie avec cheminée" par son réalisateur, Jean Dubuffet (1901-1995), très célèbre artiste au travail "d'art brut" facilement reconnaissable, dont une partie peut s'admirer au Centre Pompidou.
Derrière la silhouette ondulant au milieu du grand rond-point de la Place de la Libération, s'aperçoit le "MAC/VAL", musée d'art contemporain du Val-de-Marne.

Rond-point

19 mars 2018

Hommage à Confucius, Montpellier

Reprenons notre série consacrée aux multiples carrefours giratoires de France, dont certains présentent des œuvres d'art pour le moins originales.

On trouve un tel rond-point à Montpellier, au coeur d'un quartier universitaire et hospitalier, juste devant la faculté des Sciences.



Représentant pour certaines et certains une saucisse en équilibre sur une bouée ou sur un donut (petit gâteau d'origine américaine de forme torique), la sculpture a été baptisée "hommage à Confucius" par son concepteur, le célèbre peintre "Pop art" Alain Jacquet (1939-2008), qui voulait ainsi représenter, avec un "1" et un "0", le système binaire attribué au penseur chinois.
Ce système "tout ou rien", aujourd'hui à la base de l'informatique, se retrouve dans le Yin et le Yang ainsi que dans le système divinatoire Yi Jing.

Voir aussi à Montpellier : la place de la Comédie, le quartier "Antigone" et "l'Arbre Blanc".

Rond-point

12 mars 2018

Île aux Marins, Saint-Pierre-et-Miquelon

Le nom de l'archipel ultramarin de Saint-Pierre-et-Miquelon peut évoquer, comme pour d'autres territoires d'outremer français, une belle chaleur ensoleillée.
Erreur : un climat froid et humide règne sur Saint-Pierre-et-Miquelon, petit bout de France au sud-ouest du Canada, fréquemment balayé par le vent.


Au large du port de Saint-Pierre, ville principale de l'archipel, se trouve la petite île aux Marins (appelée "île aux chiens" jusqu'en 1931). Longue d'un peu moins de deux kilomètres, cette île plate (dont le point culminant se situe à seulement 35 mètres au-dessus du niveau de la mer) n'est plus habitée.

On peut y découvrir, au fil d'un sentier de découverte parsemé de panneaux informatifs et explicatifs, un vieux fort, un phare, un bout d'épave rouillé, quelques maisons (dont un lavoir), un monument aux morts, un cimetière et une église blanche au toit rouge :


Une sorte de petite ville-fantôme qui se réveille de temps en temps, pour le plus grand bonheur des touristes.

Également à Saint-Pierre-et-Miquelon : le phare de la Pointe Plate.
Île

5 mars 2018

Ossuaire de Douaumont

La bataille de Verdun fut l'une des plus terribles de la première guerre mondiale, opposant les armées française et allemande pendant presque une année entière, de février à décembre 1916.
Les millions d'obus tombés en dix mois firent 700 000 blessés et 300 000 morts.


L'ossuaire de Douaumont fut construit dans les années 1920 afin de recueillir les corps des soldats inconnus tués dans ce rude et interminable combat de position, fauchés dans les tranchées.

Cet ossuaire domine une nécropole nationale de plus de seize mille tombes.
Il se situe entre le fort de Douaumont et le mémorial de Verdun, à quelques kilomètres au nord de cette dernière.

Son long cloître contient les tombeaux, un pour chaque secteur géographique du champ de bataille.
Sa tour, haute de 46 mètres, constitue un phare avec des lanternes blanches et rouges.

1 mars 2018

Phare des Baleines, île de Ré

À la pointe nord-ouest de l'île de Ré, sur la commune de Saint-Clément-des-Baleines, se dresse le phare des Baleines.


Construit au milieu du XIXe siècle et automatisé en 2001, il a remplacé le vieux phare du XVIIe siècle, toujours présent à proximité, sur la plage, commandé par Vauban.
Il se dit que son nom serait dû à des échouages fréquents de grands mammifères marins, il y a maintenant bien longtemps.

Il est possible de monter en haut de sa tour hexagonale grâce à un bel escalier en colimaçon d'un peu plus de deux cent cinquante marches, pour admirer une splendide vue sur une des plus grandes îles de France métropolitaine ainsi que sur le golfe de Gascogne.

À voir aussi : le phare de Gatteville, celui de l'île Vierge et le phare de la Pointe Plate (Saint-Pierre-et-Miquelon).
Île

26 février 2018

Mehetia, Polynésie française

Mehetia est une petite île volcanique de la Polynésie française, à une centaine de kilomètres (seulement, pourrait-on dire, car l'ensemble des archipels composant la collectivité d'outre-mer s'étend au total sur 2,5 millions de km2, soit la moitié des eaux marines françaises) à l'est de Tahiti.


L'île se présente sous la forme d'un cône peu abimé par l'érosion, sortant de manière abrupte de l'océan, pour culminer à plus de quatre cents mètres d'altitude.
Cette partie émergée de son volcan présente un cratère parfaitement formé, bien visible sur la vue satellite ci-dessus, d'environ 150 mètres de diamètre et profond de 80 mètres.

L'île a porté différents noms au fil du temps. Baptisée "Osnaburg" lors de sa découverte en 1767 par l'explorateur britannique Samuel Willis.
Un an plus tard, l'équipage du navigateur français l'appelle "Le Boudoir", alors qu'au XVIIIe siècle, les cartographes espagnols la nomment "San Cristóbal". Localement, elle fût successivement appelée "Tuhua", puis "Meketu", et enfin "Me’etia", retranscrit en "Mehetia".

Si les volcans vous intéressent, vous pouvez voir aussi :


Île