31 décembre 2017

Réveillon (Marne)

L'an dernier, pour le Nouvel An, nous avons cherché "Réveillon" en France et nous avions présenté, parmi les deux communes françaises trouvées, celle du département de l'Orne.
Cette année, nous vous faisons découvrir celle du département de la Marne.



S'y distingue un élégant château du XVIIe siècle.



Ainsi qu'une charmante église du XVe siècle, Saint-Fiacre.


Bon réveillon !

27 décembre 2017

La Piscine, Roubaix

Le Musée d'Art et d'Industrie "André Diligent de Roubaix" est surnommé "La Piscine".
Tout simplement parce qu'il s'est installé à la place d'une ancienne piscine olympique de style "art déco" des années 1930.



De l'extérieur, le bâtiment est reconnaissable à sa façade de briques rouges rappelant le passé industriel, principalement dans le domaine textile, de la ville, ainsi qu'à ses grandes verrières en demi-cercle, évoquant le lever et le coucher de soleil.

À l'intérieur, les œuvres sont mises en valeur par des reflets sur une une étroite pièce d'eau rappelant le grand bassin originel.

Les anciennes cabines de douches servent également d'écrins aux collections de vêtements, de tissus, de dessins représentant les modes et les techniques de toutes les époques.

11 décembre 2017

Axe majeur, Cergy

L'axe majeur est une œuvre d'art monumentale, paysagère même, posée sur la rive d'une boucle de la rivière Oise, au Nord-Ouest de la région parisienne, dans la commune nouvelle de Cergy-Pontoise.
La longue perspective urbaine, conçue par l'artiste israélien Dani Karavan né en 1930, s'étire sur une ligne droite de plus de trois kilomètres, matérialisée par un rayon laser vert tiré d'une tour haute de 36 mètres.

C'est François Mitterrand, alors président de la République, qui inaugura l'axe majeur de Cergy le 18 octobre 1990.

Depuis le haut de cet axe, on peut voir, à l'horizon, le quartier de la Défense (et sa Grande Arche) à l'ouest de Paris.


L'axe se décompose en 12 sous-parties, appelées "stations", chacune étant une œuvre architecturale à part entière.

La plus connue, celle qui se distingue du premier coup d’œil, est la passerelle par dessus laquelle se déploient des arceaux d'un rouge éclatant, et sous laquelle s'abrite un amphithéâtre.



Le nombre de "stations", 12, évoque l'écoulement du temps, faisant référence à la fois aux douze heures et aux douze mois.

6 décembre 2017

Saint-Nicolas terrifortain

Le 6 décembre est le jour de la fête de Saint-Nicolas, saint patron de nombreux métiers, et, sans doute, cousin du Père Noël.

Dans le territoire de Belfort, près de Rougement-le-Château, on trouve un hameau "Saint-Nicolas", mais également un petit cours d'eau éponyme.



Et dans ce hameau de Saint-Nicolas, le long de la petite rivière Saint-Nicolas, se trouve un couvent de Saint-Nicolas (du XVIIIe siècle), dont le jardin remarquable est classé à l'inventaire général du patrimoine culturel.



Découvrez également Saint-Nicolas-de-Port et son imposante basilique Saint-Nicolas.
Voyez aussi le prieuré Saint-Nicolas aux Sables d'Olonne.

20 novembre 2017

Château de Bonaguil

Impressionnante forteresse construite au XIIIe siècle, le château de Bonaguil se dresse sur le territoire communal de Saint-Front-sur-Lémance, mais appartient à la commune voisine de Fumel depuis 1860.

Sur son rocher, le château médiéval, remarquablement conservé, domine le paysage.



Sont plus particulièrement remarquables son puits, son pont-levis (reconstitué en 2005) et son donjon, construit au-dessus d'une grotte.

Ce qui est surprenant, c'est la localisation de ce château-fort. En effet, il ne situe ni sur une route à défendre ni au-dessus d'une ville à protéger.

Initialement aménagé par un seigneur nommé Béranger de Roquefeuil, le château a connu, lors de sa longue histoire, des renforcements successifs pour s'adapter aux améliorations de l'artillerie, puis des adaptations d'agrément au XVIIIe siècle. À cette époque, les constructions de nouveaux logements s'accompagnent de la transformation des ponts-levis en ponts-dormants et de la destruction d'une partie des remparts médiévaux.

Château

13 novembre 2017

Chevalement de Folschviller

Folschviller est une petite commune française de la Moselle, dans l'ancien bassin minier lorrain.

Un chevalement est, dans le vocabulaire de l'industrie minière, la structure servant d'ascenceur, aussi bien pour le matériel que pour les hommes et le minerai.

Le chevalement de Folschviller est un vestige rare du patrimoine industriel du siècle dernier, d'un modèle architectural très peu courant, en forme de marteau.



Le bassin houiller lorrain fut un des plus importants en France, avec le bassin minier picard.
Son exploitation, pour l'extraction du charbon, commença en 1818, pour se terminer complétement en 2004. Jusqu'à 58 puits furent "foncés", c'est-à-dire creusés en descendant.

À Folschviller, le fonçage de deux puits commence en 1931 et les travaux durent jusqu'en 1948, à cause de différentes difficultés techniques et, bien sûr, de la guerre. La fermeture du site intervient dès 1979. De nos jours, il ne subsiste des divers bâtiments du siège minier que le portail d'entrée et la tour métallique rouge plantée au cœur de l'ancien carreau de la mine, aujourd'hui devenue une zone industrielle.


Voir aussi : les terrils à Loos-en-Gohelle.

9 novembre 2017

Mémorial Charles de Gaulle, Colombey les Deux Églises



Non, il n'y a pas d'erreur d'orthographe ou typographique dans le titre.
Car la commune de "Colombey-les-Deux-Églises" (avec des traits d'union) n'existe plus, administrativement, depuis le 1er janvier 2017, date à laquelle elle a fusionné avec Lamothe-en-Blais pour créer la commune nouvelle de Colombey les Deux Églises (sans traits d'union).

Le nom du village est intimement associé à celui du général Charles de Gaulle, héros de la résistance pendant la seconde guerre mondiale, auteur de "l'appel du 18 juin", mais aussi instigateur et premier président de la Cinquième République française, notamment.

Charles de Gaulle fit en effet l'acquisition d'une résidence, connue sous le nom de "La Boisserie", en 1934, dans cette commune bien loin du tumulte parisien.
Il y reçut le chancelier allemand Konrad Adenauer en septembre 1958, dans la perspective de la réconciliation historique franco-allemande.
Il s'y retira, après sa démission, en 1969, jusqu'à sa mort, l'année suivante, le 9 novembre 1970.

Sur la colline voisine, une croix de Lorraine monumentale de plus de quarante mètres de haut, recouverte de granit rose et de bronze, est érigée en 1972.
C'est elle que l'on aperçoit dans la vue interactive ci-dessus.


Le petit mémorial construit initialement au pied de la croix a été agrandi à partir de 2006 à l'initiative du président de la République Jacques Chirac.
Le nouveau bâtiment de quatre mille mètres carrés a été inauguré en 2008 pour accueillir l'actuel mémorial Charles de Gaulle, comprenant notamment un espace d'exposition de 1 600 m2, un centre de documentation et un amphithéâtre de près de 200 places.
En voici un aperçu depuis la route en contrebas :


6 novembre 2017

Cap Fréhel

Le Cap Fréhel est une pointe de terre bretonne s'avançant dans la Manche.



Au bord de ses falaises abruptes de grès rose qui dominent la mer de 70 mètres, est plantée une petite tour cylindrique abritant une corne de brume.


Un peu plus haut dans les terres s'élèvent, côte à côte, deux phares.

Le plus ancien, le phare "Vauban", fut construit à l'époque de Louis XIV, au tout début du XVIIIe siècle.
Il fonctionnait à l'huile de poisson puis, plus tard, au charbon.

Le phare actuel, électrique, un des plus puissant de France, a été inauguré en 1950. Haut de plus d'une trentaine de mètres, il est ouvert aux visiteurs.

Un sentier côtier relie, pour une belle balade au milieu d'une réserve ornithologique et de ses bruyères, le Cap Fréhel à un célèbre château-fort breton, le Fort La Latte, aussi appelé "Fort de la roche Goyon".

Nature

30 octobre 2017

Cité de l'Or, Saint-Amand-Montrond

À Saint-Amand-Montrond, troisième ville la plus peuplée du département du Cher après Bourges et Vierzon, on trouve de nombreuses curiosités touristiques, comme un avion supersonique Mirage au milieu d'un rond-pond, un admirable pont du XVe siècle, les ruines d'un château, une singulière tour à la gloire des troupes de Napoléon III...

Parmi elles se distingue une étrange pyramide sombre, de verre et d'acier, qui n'est pas sans rappeler le luxueux hôtel-casino "Luxor" de Las Vegas, ou la Pyramide du Louvre, à Paris.



Il s'agit de la "Cité de l'Or, pyramide des métiers d'art".

Inspiré de l'antiquité égyptienne mais également clin d’œil aux mythiques cités d'or aztèques et incas, inauguré en l'an 2000, l'édifice de 34 mètres de hauteur, qui abrite aujourd'hui un centre des congrès et un espace culturel, a été conçu pour promouvoir les activités liées à la bijouterie, et notamment au précieux métal jaune.
En effet, depuis l'installation en 1888 de fabricants de bijoux à Saint-Amand-Montrond, la ville est réputée pour cette activité (sa spécialité étant "le palmier à maille creuse", en or, évidemment), malgré la fin de l'âge d'or de l'or depuis les années 1970 et la crise économique qui a suivi.


Autre curiosité de Saint-Amand-Montrond : son rond-point avec un Mirage (avion).

23 octobre 2017

La Grande Arche de la Défense

"La Défense" est le nom du quartier d'affaires de l'agglomération parisienne, à l'ouest de la capitale française, où se dressent de nombreuses hautes tours, essentiellement de bureaux.
Ce nom vient d'une statue en bronze de 1883, "la Défense de Paris", qui ornait un rond-point, aujourd'hui disparu, de Puteaux. Mais la statue, elle, est toujours bien visible, surtout depuis qu'elle trône, depuis janvier 2017, bien en vue sur la dalle centrale, grande esplanade.
Tout au bout de cette dernière s'élève la Grande Arche de la Défense, monument cubique d'environ 110 mètres de côté.


Inaugurée en 1989, année des célébrations du bicentenaire de la révolution française, la Grande Arche, conçue par un architecte danois, Johan Otto von Spreckelsen (mort deux ans avant l'inauguration de son œuvre), est construite dans l'axe historique de Paris, "voie royale" partant du Louvre et suivant le tracé de l'avenue des Champs-Élysées (ne croyez pas ceux qui vous disent que cet axe se prolonge jusqu'au Grand Canal du château de Versailles, car ce dernier se trouve plus au sud. Si on devait prolonger l'axe historique de Paris au-delà de La Défense jusqu'à un château, il s'agirait, à quelques mètres près, de celui de Saint-Germain-en-Laye, et non celui de Versailles).
L'axe du monument lui-même est décalé d'un angle de quelques degrés, pour mieux, dit-on, être visible depuis la place de la Concorde, entre les jambes de l'Arc de Triomphe ; ce décalage s'explique aussi par des raisons techniques liées à la présence d'infrastructures de transports, autoroute et métros, sous les fondations de l'édifice.

Son toit, qui a abrité un musée de l'informatique et un musée des jeux vidéos de 2008 à 2010, a été fermé pendant plusieurs années, à la suite d'un incident avec les ascenseurs extérieurs.
Mais il est maintenant rouvert, depuis quelques mois, aux visiteurs qui peuvent déambuler sur un pont-promenade enjambant un jardin, en admirant une superbe vue sur Paris et ses environs.

16 octobre 2017

Lac d'Hossegor

Le lac d'Hossegor constitue une curiosité à plusieurs titres.

Premièrement, il s'agit d'un lac d'eau de mer, qui se vide presque entièrement à chaque marée basse, laissant alors apparaître des parcs à huîtres.

Ensuite, il se présente comme une étendue d'eau bien calme pour une cité balnéaire réputée pour ses impétueuses vagues propices au surf.

Aux célèbres plages océaniques de la ville de Soorts-Hossegor (entre les plages de Capbreton et de Seignosse, les plus connues étant la plage centrale, la plage de la Gravière et la plage naturiste dite "des culs nuls"), le lac offre quatre autres étendues de sable : la plage des Chênes Lièges et la plage blanche sur son rivage occidental, mais aussi les petites plages du Parc et du Rey, sur son côté est.
Il offre l'opportunité de belles balades, à pied, à vélo, en pédalo ou en paddle.



Enfin, même si nous l'avons classé dans la catégorie "nature", il doit, partiellement, son existence à l'Homme.
Il s'agit en effet d'un ancien bras du fleuve Adour. Ce dernier se jette de nos jours dans l'océan Atlantique à Bayonne, mais, avant d'être détourné en 1578 à la demande du roi Charles IX, son embouchure se trouvait à Capbreton, juste au sud de Soorts-Hossegor, jusqu'à la fin du Moyen Âge.
Et le lac marin, d'une longueur d'environ 2 300 mètres et de 300 mètres de largeur, ne pourrait pas communiquer avec l'immensité marine, via la passe du Boucarot, sans un canal creusé durant la deuxième moitié du XIXe siècle, sous Napoléon III.


Le nom "Hossegor" est par ailleurs associé au personnage "Igor d'Hossegor" du film "Brice de Nice", dont on retrouve la plage fétiche à Nice.

Nature

9 octobre 2017

La Roche de Solutré

La Roche de Solutré est le nom d'une grande pointe rocheuse bourguignonne, rendue célèbre par l'ascension -ou plutôt la randonnée, car la pente n'est pas très abrupte...- annuelle qu'y faisait, sous l’œil des caméras de télévision, François Mitterrand, président de la République de 1981 à 1995.

Culminant à 493 mètres d'altitude, la falaise domine d'environ 40 mètres les vignes du pouilly-fuissé, délicieux vin blanc, à savourer avec modération.



Deux formations géologiques similaires sont voisines et forment ainsi avec la Roche de Solutré un "circuit des trois roches" : la Roche de Vergisson, au nord, et le Mont de Pouilly, au sud.

La Roche de Solutré constitue également un site préhistorique (au pied duquel se trouve d'ailleurs un musée de la Préhistoire).
Une légende raconte que les hommes préhistoriques chassaient, pour leur viande, les chevaux sauvages, en les poursuivant jusqu'au sommet de l'éperon rocheux du haut duquel se jetaient, dans le vide, les animaux.

Nature

3 octobre 2017

Pagode rouge, Paris

Il y a, dans Paris, de très nombreux petits sites tellement insolites qu'un parisien peut passer sa vie intra-muros sans même soupçonner leur existence.
La "Pagoda de Paris", ou "pagode rouge" est de ceux-là.
Il s'agit d'un hôtel particulier très commun au départ, qu'un riche marchand d'art chinois, Ching Tsai Loo, fit transformer, dans les années 1920, au goût asiatique.
À deux pas du parc Monceau, à une époque où l'on ne s’embarrassait pas de permis de construire, la "maison Loo" put ainsi prendre la forme d'une grande pagode rouge surmontée de tuiles vernies.



Ce bâtiment abrite, de nos jours, un musée privé proposant principalement des expositions d'art oriental.

Cet édifice du 8e arrondissement de la capitale ne doit pas être confondu avec le cinéma "La Pagode", dans le 7e arrondissement, ni avec la grande Pagode du bois de Vincennes, véritable lieu de culte bouddhiste parisien; ces deux derniers méritent également le détour.
Voir aussi : la pagode de Noyant-d'Allier.

25 septembre 2017

Viaduc de Garabit

Le viaduc de Garabit est un ouvrage d'art ferroviaire bien connu, qui fait la fierté des Auvergnats.



C'est en effet une réalisation de la société de Gustave Eiffel, dont le chef d’œuvre est sans conteste la tour Eiffel, construite à Paris pour l'exposition universelle de 1889.

Ce viaduc ferroviaire se situe dans le Cantal; il permet à la ligne de chemin de fer reliant Béziers (dans l'Hérault) à Neussargues (au Nord-Ouest de Saint-Flour, en lisière du parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne) d'enjamber une large rivière, La Truyère. Cette dernière est retenue en lac, plus en aval, par le barrage de Grandval.

Si l'ouvrage a bien été construit sous la direction de Gustave Eiffel, il a été effectivement conçu par un ingénieur des ponts et chaussées, nommé Léon Boyer.

Son grand arc et ses cinq piles métalliques, avec ses estacades en béton, lui donne un profil asymétrique facilement reconnaissable, souligné par sa couleur rouge, qui a remplacé en 1998 le gris d'origine.

Supportant une seule voie ferrée, électrifiée, le viaduc est long de 564 mètres. La portée de son arche principale est de 165 mètres. À son inauguration en 1888, il était, à 122 mètres au-dessus de l'eau, le plus haut viaduc du monde.
Depuis, un barrage ayant fait monter le niveau de l'eau, la rivière n'est plus qu'à 95 mètres, en moyenne.

Les trains passent toujours, aujourd'hui, sur l'ouvrage, à une vitesse réduite de 40 km/h, pour ne pas l'endommager.
Voir aussi : le viaduc des Fades, le pont de Caronte (Martigues), le viaduc de Rouzat et le pont de Cassagne (Planès).

Pont

7 août 2017

Piton de la Fournaise, La Réunion

Le Piton de la Fournaise est un volcan actif sur l'île de La Réunion.
De temps en temps, ses réveils sont sources de sublimes spectacles naturels de projection de magma rouge incandescent, plus particulièrement visibles de nuit.




S'il est régulièrement en éruption, il reste, lors de ses périodes de sommeil, très accessible.
Les randonneurs de tout niveau et de tout âge peuvent se rendre au bord du cratère central, culminant à 2 632 mètres d'altitude, notamment grâce à un parking, pour les véhicules, se situant à 2 300 mètres au-dessus du niveau de la mer.




Sur la vue satellite, ci-dessous, se remarquent aisément les grandes coulées de lave descendant, à l'est, vers l'océan.
La grande coulée de l'année 2007 est ainsi bien visible depuis la petite route de bord de mer appelée justement "route des laves".


À ne pas confondre avec la Montagne Pelée, volcan martiniquais, ni avec la Soufrière, volcan guadeloupéen.
Mehetia est une île volcanique polynésienne.

Nature

25 juillet 2017

Flèche Saint-Michel, Bordeaux

Monument incontournable de la ville de Bordeaux, la flèche Saint-Michel est le clocher de la basilique du même nom. Ce campanile présente la particularité d'être indépendant, c'est-à-dire séparé de la basilique.

L'exemple le plus connu dans le monde d'un tel campanile indépendant est sans aucun doute la Tour de Pise, en Italie.
On retrouve un autre édifice du même genre à Bordeaux. En effet, la cathédrale Saint-André jouxte la tour Pey Berland, sans la toucher.
Ces tours-clochers séparées évitent que les vibrations dues aux cloches ne mettent en danger la stabilité des structures des bâtiments principaux.

La flèche Saint-Michel, avec ses 114 mètres de hauteur, est un des plus grand clocher de France, après les cathédrales de Rouen, de Strasbourg, et de Chartres.
Elle offre donc une vue panoramique exceptionnelle sur la ville.
L'intérieur, creux, de la flèche, est également très impressionnant.

Construit au XVe siècle et rénové plusieurs fois au XIXe siècle, le monument est connu pour avoir longtemps hébergé, dans sa crypte, des ossements, puis des corps momifiés extraits d'un cimetière voisin.




23 juillet 2017

Le Réveil-Matin, Montgeron

Lieu du départ de la 21e et dernière étape du Tour de France 2017, Montgeron fut la toute première ville-étape du Tour de France, en 1903.

Le lieu précis de cet événement fut l'auberge du "Réveil-Matin", aujourd'hui hôtel-restaurant.


Lors de la célébration du centenaire de ce départ, en 2003, une plaque commémorative fût inaugurée sur la façade de l'établissement, toujours visible de nos jours.
Sur le rond-point se dresse une sculpture anamorphique : le cycliste et le nom de la ville apparaisse lorsque le spectateur se place dans le bon axe de vue.

22 juillet 2017

Palais du Pharo, Marseille

Le Palais du Pharo est un des bâtiments emblématiques de Marseille.
Commandé par l'Empereur Napoléon III pour son épouse Eugénie, l'édifice historique accueille aujourd'hui un centre de congrès, à la sortie du mythique Vieux-Port.



Depuis ses jardins, s'offrent à la vue la rade marseillaise et d'autres lieux symboliques de la cité phocéenne : la cathédrale de la Major, le port de commerce avec ses imposants bateaux de croisière, Notre-Dame-de la Garde sur les hauteurs, le fort Saint-Jean ainsi que le tout nouveau musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, le "MuCEM" (encore en construction dans la vue interactive ci-dessus).
Voir aussi à Marseille : le pouce de César et la tour "La Marseillaise".

21 juillet 2017

Tour brune, Embrun

À Embrun, commune établie sur un roc dominant la Durance, porte d'entrée du parc national des Écrins, se dresse la Tour brune, ancien donjon du XIIIe siècle.



Cette tour carrée haute de presque trente mètres, se trouvant derrière la cathédrale Notre-Dame du Réal, reste le seul vestige d'une muraille médiévale entourant la cité épiscopale construite pour les archevêques princes d'Embrun.

20 juillet 2017

Col d'Izoard

Véritable institution du cyclisme, accueillant régulièrement une étape du Tour de France, le col d'Izoard se situe dans les Alpes, à 2 360 mètres d'altitude.


Au milieu d'un paysage lunaire, se dresse un mémorial, érigé au cours de l'année 1934 en l'honneur du général baron Henri Berge à qui l'on doit la construction de la route à la fin du XIXe siècle, route de nos jours fermée à la circulation automobile en hiver.
Sur le col se trouve également un musée célébrant le Tour de France et ses héros.

Nature

19 juillet 2017

Grande Rue, La Mure

Traversée par la "route Napoléon", que l'empereur suivit à son retour de l'île d'Elbe pour remonter à Grenoble, La Mure dispose, dans son centre-ville médiéval, d'une Grande Rue, plus imposante par son âge et son calme que par ses dimensions.
Longtemps rue principale de la commune, elle en constituait le coeur commercial et politique.
Des plaques commémoratives indiquent le passage en ces lieux d'illustres personnages historiques : le roi Louis XIII, le cardinal Richelieu et le pape Pie VI.
Y subsistent aujourd'hui, outre les belles entrées d'anciennes demeures, un marché couvert et une tour d'horloge.



Les Halles furent construites initialement en 1309, détruites par des incendies à plusieurs reprises. Le bâtiment actuel, dressé sur des colonnes de pierre, date de 1843.
Le beffroi présente la particularité surprenante d'avoir une entrée surélevée, au-dessus d'une fontaine.



Autres beffrois : Abbeville, Arras, Béthune, Calais, Crécy-sur-Serre, Lille (chambre de commerce), et Nuits-Saint-Georges.

18 juillet 2017

Collégiale Saint-Barnard, Romans-sur-Isère

La collégiale Saint-Barnard est l'abbaye autour de laquelle la ville de Romans-sur-Isère s'est établie et développée.

Le monastère, construit en 838, fut détruit quelques années plus tard.
Le bâtiment visible aujourd'hui résulte d'une série de constructions et de dommages s'alternant au fil des siècles.
Finalement, le cloître fut détruit au XIXe siècle pour permettre la réalisation des quais sur berge.



Ces aléas historiques ont formé un édifice mélangeant roman et gothique.
On observera particulièrement la tour de son clocher, mesurant 36 mètres de hauteur, à laquelle est accolée une petite tour hexagonale abritant un escalier.


17 juillet 2017

Notre-Dame de France, le Puy-en-Velay

Sur un des pitons rocheux qui dominent la ville du Puy-en-Velay, se dresse la statue monumentale de Notre-Dame de France.
La voici, perchée à 757 mètres d'altitude, sur le haut "rocher Corneille", vue depuis l'arrière de la cathédrale Notre-Dame du Puy :


La statue, construite en fonte au milieu du XIXe siècle et restaurée en 2012, mesure seize mètres de hauteur, hors piédestal. Couronnée d'étoiles dorées, elle représente une Vierge à l'enfant.
Voir aussi : une autre statue monumentale, celle de la Madone de Miribel

16 juillet 2017

Marché aux bestiaux de Laissac

À Laissac se trouve le deuxième marché aux bestiaux de France, après celui de Bourg-en-Bresse.

Marché national, à vocation européenne, d'animaux vivants (principalement des bovins), il s'anime chaque mardi pour devenir un point de rendez-vous incontournable pour les éleveurs, maquignons et acheteurs du sud de la France.


En été, les visites touristiques sont organisées de manière à ne pas gêner les professionnels utilisateurs du marché, et dans des conditions strictes de sécurité.

15 juillet 2017

Musée Soulages, Rodez

Pierre Soulages est un artiste contemporain né en 1919.
Il est principalement célèbre pour son travail de peinture abstraite, centrée sur le noir, ses déclinaisons et ses reflets : "l'outrenoir".
Il est également connu pour les vitraux non colorés qu'il a conçu pour l'abbatiale Sainte-Foy de Conques, dans l'Aveyron.

Sa ville natale, Rodez, a construit un musée pour exposer une grande collection de ses œuvres.



Inauguré en 2014 sur le plateau du Foirail, proche du centre-ville, ce musée moderne se présente sous la forme de blocs de métal couleur rouille, sur le talus d'un grand jardin public.

13 juillet 2017

Funiculaire de Pau

On peut connaître Pau comme piège orthographique, homophone de "pot" et de "peau".
On peut connaître Pau comme capitale du Béarn, comme porte des Pyrénées.
On peut connaître Pau pour son château qui vit naître Henri IV, ainsi que pour son palais Beaumont.
Ou encore pour sa spécialité culinaire, une confiserie à base d'amandes et de chocolat, appelée "coucougnette".

Plus insolite : Pau dispose toujours d'un funiculaire inauguré il y a plus d'un siècle, en 1908. Rénové en 2010, d'une longueur de 110 mètres, avec une pente à 30 %, il relie la gare à la Place Royale, sur le célèbre boulevard des Pyrénées, offrant une vue magnifique sur les montagnes. Il transporte en moyenne un demi-million de voyageurs par an.



Sur la vue interactive ci-dessus, devant la rotonde, on peut apercevoir, au sol, des bordures de trottoirs en béton, peintes en blanc et rouge.
Il s'agit de "vibreurs" pour le Grand Prix automobile de Pau, qui a lieu tous les ans en centre-ville.


Voir aussi d'autres circuits automobiles :

12 juillet 2017

Place Gambetta, Eymet

À une vingtaine de kilomètres de Bergerac, Eymet constitue un exemple typique de bastide de la Dordogne.

Des arcades de pierre entourent sa place Gambetta, élégamment bordée de maisons à colombages et décorée par une belle fontaine.



On trouve d'autres bastides de ce genre dans tout le Périgord (dont Eymet marque le sud) comme, par exemple, à Montpazier, à Domme et Villefranche-du-Périgord.
Ces "villes neuves" du Moyen Âge (XIIIe siècle), qui se rencontrent également dans d'autres zones du sud-ouest de la France (en particulier dans les Landes), présentent généralement des rues en angle droit organisées autour d'une place.

11 juillet 2017

Bergerac de Cyrano

Bergerac est une commune de Dordogne, au pays des bastides, du foie gras et, comme dans de nombreuses régions de France, du bon vin (à consommer avec modération).
Un personnage illustre de la littérature française est associé à son nom : Cyrano de Bergerac, avec son nez légendaire imaginé par Edmond Rostand en 1897.

Il apparaît pourtant que celui qui a inspiré son histoire, l'écrivain Savinien de Cyrano "de Bergerac", ne mit jamais les pieds dans le Périgord. En effet, son château "de Mauvières et Bergerac" se situait dans la vallée de Chevreuse, à trente kilomètres de Paris.
Ce qui n'empêche pas la ville de Bergerac de célébrer le fameux Cyrano, et de lui dédier deux statues, une en pierre, une en bronze peint, pour la satisfaction des touristes.





Profitez des deux vues interactives ci-dessus pour parcourir la cité et découvrir ainsi son admirable patrimoine architectural, en particulier les étonnantes maisons à colombages et les rives de la Dordogne.

10 juillet 2017

Eschif, Périgueux

Le patrimoine architectural de Périgueux est si riche, notamment avec de nombreux vestiges gallo-romains, qu'il est difficile de faire un choix.
Voulant faire preuve d'originalité, nous attirons votre attention sur un petit bâtiment insolite, en contrebas de la splendide cathédrale Saint-Front, sur les quais de la rivière l'Isle, affluent de la Dordogne.



Cette étrange construction à colombages du XIVe siècle, appelée "eschif de Creyssac" ou plus simplement "vieux moulin" (ce qu'il n'a pourtant jamais été) attire le regard par son architecture particulière : ce poste de guet médiéval repose sur l'étroite muraille d'anciens remparts, soutenu par quelques poutres de bois.

9 juillet 2017

Lac de Nantua

Le lac de Nantua est un lac naturel, d'origine glaciaire, bordant la commune éponyme.

Le voici vu du viaduc de l'autoroute A40 qui relie la Bourgogne à la Haute-Savoie en frôlant la ville suisse de Genève :


Site naturel classé depuis 1936, le lac, d'une superficie de 141 hectares et profond de 43 mètres au maximum, offre diverses activités nautiques ainsi que la pêche.
Les amateurs de plongée sous-marine ne craignant pas l'eau froide y découvriront de nombreuses écrevisses, des épaves d'automobiles et, plus surprenant, des containers militaires cylindriques de la seconde guerre mondiale ainsi qu'un cuirassé allemand.


En 1856, de grands travaux ont été entrepris, en particulier pour assainir les zones marécageuses du lac; ils ont alors abaissé de plus d'un mètre le niveau de la surface.

Notons enfin, puis la France est aussi gastronomie, que "Nantua" est également le nom d'une sauce à l'écrevisse qui accompagne habituellement les quenelles.

Nature

8 juillet 2017

Hôtel-Dieu de Dole

À Dole, ville natale de Louis Pasteur, se trouve, près du quartier des tanneurs, un hôtel-dieu, ancien hôpital.
Construit au début du XVIIe siècle et agrandi ensuite à plusieurs reprises au fil des ans, l'édifice est classé au titre des monuments historiques depuis 1928. Son activité hospitalière a totalement cessé en 1992.



Le bâtiment accueille, de nos jours, la médiathèque et les archives municipales.

7 juillet 2017

Beffroi de Nuits-Saint-Georges

Au cœur de Nuits-Saint-Georges, commune connue pour ses vignobles et ses grands vins de Bourgogne (à consommer avec modération), se trouve un beffroi du XVIIe siècle.



Rappelons qu'un beffroi est une tour abritant des cloches, c'est-à-dire un clocher laïque et républicain.

Sur un mur de celui de Nuits-Saint-Georges est posé le buste sculpté de Paul Cabet, lui-même statuaire, né à Nuits-Saint-Georges en 1815. Plusieurs de ses œuvres peuvent être admirées au musée du Louvre et au musée d'Orsay, à Paris.

L'édifice, dont les cloches sont toujours en fonctionnement, n'est pas ouvert à la visite.

Autres beffrois : Abbeville, Arras, Béthune, Calais, Crécy-sur-Serre, La Mure et Lille (chambre de commerce).

6 juillet 2017

Hôtel de ville de Troyes

À Troyes, ville dont tout le monde sait que le plan du centre a la forme d'un bouchon d'une bouteille champagne (à consommer avec modération), dont personne n'ignore que sa spécialité culinaire est l'andouillette, et dont le patrimoine architectural est particulièrement riche, la façade de l'hôtel de ville présente des caractéristiques intéressantes.




Dans une niche de ce bâtiment du XVIIe siècle, s'abrite une statue qui a changé au fil des époques. Aujourd'hui, il s'agit d'une Minerve (déesse de la guerre, mais aussi de la sagesse et de l'intelligence) casquée, appuyée sur un faisceau de licteur et écrasant une hydre, monstre à plusieurs têtes. Elle symbolise la France républicaine foulant le despotisme.

Au-dessus de cette statue, on ne lit pas "Hôtel de ville" mais "MAISON COMMUNE".
De même, la devise inscrite au fronton n'est pas celle de la Cinquième République, "Liberté, égalité, fraternité", mais la devise révolutionnaire dans sa formulation première : "UNITÉ INDIVISIBILITÉ DE LA RÉPUBLIQUE. LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, OU LA MORT".

Cette notion d'indivisibilité se retrouve dans l'article premier de l'actuelle Constitution française : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.".

5 juillet 2017

Planche des Belles Filles

La Planche des Belles Filles est un sommet du massif des Vosges, dominant la commune de Plancher-les-Mines et culminant à 1 148 mètres.
Le lieu accueille une station de sports d'hiver familiale, avec 6 pistes de ski alpin et 23 kilomètres de ski de fond.

Le nom du site provient d'une légende selon laquelle, au XVIIe siècle, pendant la guerre de Trente Ans, les jeunes femmes du village voisin se seraient réfugiées dans les montagnes, et suicidées en se précipitant du sommet dans un étang, pour échapper à des mercenaires.

Dans la vue suivante prise sur le parking de la station de ski, on peut voir une sculpture en bois symbolisant cette légende.


La Planche des Belles Filles accueille très régulièrement une étape du Tour de France cycliste.

Station de ski

4 juillet 2017

Parc thermal, Vittel

Vittel doit à ses eaux minérales d'être internationalement connue. Déjà cité thermale à l'époque gallo-romaine, la commune vosgienne a connu un développement important à partir de 1850, à l'initiative de la famille Bouloumié.

Le parc thermal de la ville, bordé par un hippodrome, regroupe les différents bâtiments des thermes, un palais des congrès, d'imposants hôtels, un casino, plusieurs petits chalets, ainsi que des équipements sportifs.


Les thermes, construits à partir du XIXe siècle, se composent notamment d'un établissement orné d'une grande galerie-promenoir extérieure, d'un palmarium (serre à palmiers) avec une piscine intérieure et de plusieurs pavillons abritant les sources. Parmi ses architectes figurent le célèbre Charles Garnier, concepteur par ailleurs de l'Opéra de Paris, du casino de Monte-Carlo et de l'observatoire de Nice.

3 juillet 2017

Citadelle de Longwy

La citadelle de Longwy est une œuvre de Vauban, ville fortifiée du XVIIe siècle, classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO avec d'autres sites majeurs conçus par le même homme.



Au centre de Longwy, réputée pour son émail et sa faïence, on peut ainsi admirer les remparts de forme extérieure hexagonale qui renferme plusieurs édifices également conçus par Vauban, en particulier un "puits de siège", protégé par un toit.
Un des deux accès historiques, la "porte de France", est toujours visible de nos jours, en parfait état de conservation, alors que, de l'autre côté de la ville, la "porte de Bourgogne" a été détruite au début de la première guerre mondiale.

Voir aussi : Neuf-Brisach.

26 juin 2017

Pagode de Noyant-d'Allier

Dans le village auvergnat de Noyant-d'Allier (à ne pas confondre avec Noyant-Villages, commune nouvelle de Maine-et-Loire), ancienne cité minière, se trouve une belle et surprenante pagode bouddhiste : la pagode "Phát Vương Tự".


Lieu de culte construit, au milieu des maisons de mineurs, en 1983 par la communauté vietnamienne de réfugiés de la guerre d'Indochine, le site propose un espace dépaysant de sérénité asiatique, parsemé de nombreuses statues de bouddha.
Voir aussi : la pagode rouge de Paris.

19 juin 2017

Viaduc de Millau

Le viaduc de Millau est un immense pont à haubans inauguré à la fin de l'année 2004.

Admirable par ses dimensions, la beauté de sa pureté architecturale et par les prouesses techniques réalisées pour sa construction, il porte l'autoroute A75, permettant en particulier de relier Paris à la côte méditerranéenne par Clermont-Ferrand, c'est-à-dire sans passer par Lyon, le couloir rhodanien, la vallée du Rhône.

Cette merveille moderne de béton et d'acier mesure pères de deux kilomètres et demi de longueur et 32 mètres de largeur. Elle enjambe le Tarn et sa vallée grâce à sept piles en forme de V inversé; la hauteur des pylônes atteint 343 mètres, soit plus que la taille de la Tour Eiffel.



La vue suivante permet de se rendre compte de l'impression que procure la traversée du pont et d'en voir notamment l'écran brise-vent et les câbles de haubans.


Sa double courbure, exploit technique particulièrement remarquable, se constate alors : non seulement les voies de circulation suivent une pente très légère (inclinaison longitudinale de 3 %), mais elles présentent aussi un subtil arrondi (rayon de courbure de 20 km).

Pont

12 juin 2017

Musée de l'Air et de l'Espace, Le Bourget

Le Musée de l'Air et de l'Espace jouxte l'aéroport du Bourget, où il s'installe en 1975, à quelques kilomètres au nord-ouest de Paris.
Il occupe notamment une ancienne aérogare de l'aéroport, devenue la "Grande Galerie" qui abrite les collections les plus anciennes.




La vue satellite permet d'apercevoir la partie extérieure de la collection du musée, notamment des maquettes grandeur nature de fusée Ariane 1 et Ariane 5 (dont on peut voir les ombres), un bombardier d'eau ainsi qu'un Boeing 747 dont l'intérieur se visite, mais aussi un Airbus A380.


Les hangars abritent, outre de nombreux avions et hélicoptères d'époques variées, des fusées et des satellites, et même deux avions Concorde dont un prototype.

5 juin 2017

Carrières de Touvérac

Les carrières de Touvérac, en Charente, sont de vastes trous issus d'anciennes carrières de kaolin, argile blanche, remplis d'eau, formant ainsi de petits lacs.
La vue ci-dessous montre le plus grand d'entre eux, le lac de la Charbonnière.


Par beau temps, le soleil et la blancheur du fond peuvent donner à l'eau une belle couleur bleu turquoise.
Malheureusement, si le site est bien ouvert au public, la baignade est y est interdite depuis 2001, tant à cause des risques de noyade que pour la protection de la faune et de la flore de ces espaces naturels, la main de l'homme ayant depuis longtemps laissé la place à un nouvel écosystème.

Nature

1 juin 2017

Tour de l'Ulster, Thiepval

La Tour de l'Ulster (Ulster Tower) est un monument dédié aux soldats britanniques d'Irlande du Nord, morts dans la Somme pendant la Première Guerre mondiale.

Inaugurée en 1921, elle se situe sur le domaine communal de Thiepval, dans un département durement touché lors de la Grande guerre, où se trouvent de nombreux cimetières militaires ainsi que plusieurs autres mémoriaux.


Également appelée "Tour de Belfast", elle est la réplique d'une tour située dans cette ville irlandaise.

29 mai 2017

Château de Polignac

Le château de Polignac est une forteresse féodale perchée sur un petit plateau de roche volcanique, au centre de la commune de Polignac, à quelques kilomètres au nord-ouest du Puy-en-Velay.



Résidence des seigneurs de Polignac, vicomtes héréditaires du Velay, jusqu'au XVIIe siècle, le château fort, tel qu'on le connait aujourd'hui, fut construit à partir du XIIe siècle.

Certains bâtiments actuels se présentent sous la forme de ruines, mais le site reste ouvert aux visites. On peut y admirer des remparts, une tour de guet cylindrique et le donjon, grosse tour rectangulaire haute de plus de trente mètres.

Château

22 mai 2017

Castellane

Castellane est un village du sud de la France, dans les Alpes-de-Haute-Provence.
La commune se caractérise notamment par "le Roc", imposant bloc rocheux qui la domine et sur lequel se trouve une chapelle "Notre Dame du Roc".



Au pied de cette imposante falaise, le village est bordé par le Verdon et constitue l'entrée amont des gorges particulièrement réputées pour son canyon vertigineux, ses belles eaux turquoises, pour la pratique du canoë-kayak, du canyonisme, mais aussi d'autres sports comme l'escalade et même le saut à l'élastique.

C'est sur le domaine communal de Castellane que le "Mandarom", cité sainte du mouvement religieux appelé "aumisme", s'est installé.

Le nom de "Castellane" peut sembler familier pour une autre raison : c'est en effet le nom d'un quartier de Marseille où a grandi le célèbre joueur de football Zinédine Zidane.

Voir aussi : le rocher de la Baume, à Sisteron.
Nature

20 mai 2017

Palais des festivals, Cannes

À une extrémité du célèbre boulevard de la Croisette, à Cannes, trône un ensemble de bâtiments : il s'agit du palais des festivals et des congrès.
À proximité du vieux port cannois, il héberge des nombreuses salles et espaces d'exposition, permettant l'organisation, toute l'année, de nombreux événements.



Le plus connu d'entre eux est, sans conteste, le festival international du film organisé tous les ans au mois de mai. Les films y concourent pour différents prix, dont la "Palme d'Or", le plus prestigieux, récompensant le meilleur film.

La montée des marches du palais par acteurs et célébrités participe à la médiatisation mondiale du festival.

15 mai 2017

Pont-canal de Briare

Le Pont-canal de Briare, inauguré en 1896, permet au "canal latéral à la Loire" de passer au-dessus de la Loire.



Avec ses 662 mètres de longueur, il a longtemps été le pont-canal métallique le plus long du monde; il a été détrôné en 2003 par la construction en Allemagne du pont-canal de Magdebourg (928 mètres de long).

Pont

8 mai 2017

Lion de Belfort

Le Lion de Belfort est une grande statue de pierre rouge, au pied de la Citadelle de Belfort.



Cette sculpture monumentale en grès, longue de vingt-deux mètres et haute de onze mètres, est une œuvre de l'architecte Auguste Bartholdi, à qui l'on doit aussi, notamment, la Statue de la Liberté.
Ce lion symbolise la résistance de Belfort lors du siège des Prussiens pendant la guerre de 1870.

Une réplique métallique du Lion de Belfort, en taille réduite, trône au milieu de la place Denfert-Rochereau, à Paris.

1 mai 2017

Travail

Le 1er mai est le jour du muguet, mais également celui de la célébration de la fête du Travail.

Pour cette date, nous avons trouvé un petit hameau "Travail".



Il est proche du hameau de Mareuil, rattaché comme lui au village nommé "Le Roc", dans le Lot.

24 avril 2017

Pont de Sénoueix

Le Pont de Sénoueix est le vestige d'un ancien pont en pierres à une seule arche, situé sur le domaine communal de Gentioux-Pigerolles, dans la campagne creusoise où se côtoient pêcheurs et randonneurs.



Inscrit à l'inventaire national des monuments historiques, il est couramment qualifié de "romain", même si sa construction date d'une période, non déterminée précisément, s'étalant du XIIe siècle au XVIIe siècle.


Si la période gallo-romaine vous intéresse, vous pouvez vous reporter aux lieux suivants  :

Pont

17 avril 2017

Château d'Anet

Le château d'Anet, joyau de la Renaissance, a été construit sous la direction du premier "architecte du roi" de l'Histoire de France, Philibert Delorme, pour Diane de Poitiers, favorite du roi Henri II, âgée de vingt ans de plus que lui.


Diane de Poitiers est morte à Anet où elle s'est retirée à la fin de sa vie, après la mort d'Henri II ; les restes de la rivale de la reine Catherine de Médicis sont aujourd'hui conservés dans la chapelle funéraire du château, où un cénotaphe de marbre noir supporte une statue de Diane de Poitiers agenouillée.

Sur le portail emblématique du château figurent notamment un cerf symbolisant le roi, ainsi qu'une représentation de Diane, déesse de la chasse.
Son inscription latine, "PHŒBO SACRATA EST ALMAE DOMUS AMPLA DIANAE VERUM ACCEPTA CUI CUNCTA DIANA REFERT", signifie "cette grande maison a été consacré par Phébus (Apollon) à la bonne Diane qui lui a donné en retour tout ce qu'elle avait".


Une scène du début du film "Opération Tonnerre" ("Thunderball", 1965) de la série des "James Bond", dans laquelle le héros utilise un réacteur dorsal ("jetpack", en anglais), a été tournée au château d'Anet.

Château

10 avril 2017

Passe en S, Mayotte

La "passe en S" est le site de plongée sous-marine le plus connu à Mayotte, 101e département français depuis 2011, situé dans l'Océan Indien à environ 300 km au nord-ouest de Madagascar.

Cette large passe entre deux récifs de la barrière de corail de l'île, dont le véritable nom est "passe de Longogori", mesure environ 4 km de longueur et 300 m de largeur; sa profondeur atteint 70 mètres.
Comme elle constitue une réserve protégée du parc naturel marin de Mayotte, la pêche n'y est pas autorisée et l'ancrage des bateaux y est interdit. Plusieurs bouées de mouillage permettent aux embarcations de s'amarrer et servent de points de repère, mais aussi de noms, pour les différents sites de plongée.



Les plongeurs pourront notamment y voir des tortues, des poissons perroquets, des requins gris, ainsi que de nombreux coraux colorés.

À voir aussi à Mayotte : le lac Dziani et la plage de Moya.
Nature

3 avril 2017

Notre-Dame de Paris

Impossible de n'avoir jamais entendu parler de la cathédrale Notre-Dame de Paris, célèbre grâce, notamment, à un roman de Victor Hugo, adapté en dessin animé et en spectable musical.
Sa construction - cela est bien connu - dura plus de deux cents ans, du XIIe siècle au XIVe siècle.
Le celèbre architecte Viollet-le-Duc, à qui l'on doit également le renouveau de la cité de Carcassonne, y entreprit, de 1844 à 1864, une vaste campagne restauration pour réparer les dégâts subis lors de la Révolution.

Au cœur de la capitale, sur l'île de la Cité, la monument impressionne par ses dimensions et sa beauté.
Sa flèche culmine à 96 mètres.
Certains grands arcs-boutants à simple volée soutenant les hauts murs ont une portée de quinze mètres.



Les deux tours carrées de sa façade principale, façade ouest donnant sur le parvis, sont hautes de 69 mètres.
Cette façade présente de multiples chefs-d’œuvre : de très nombreuses statues d'une grande finesse et une rosace de près de dix mètres de diamètre aux vitraux remarquables. Deux rosaces encore plus grandes (de plus de treize mètres de diamètre) ornent les façades sud et nord.

La cathédrale s'est dotée de nouvelles cloches en janvier 2013.
Son grand orgue actuel compte près de huit mille tuyaux ; il est, après celui de l'église parisienne Saint-Eustache, le deuxième plus grand orgue de France.

Sur le parvis est situé le point zéro des routes servant de référence pour le calcul des distances entre Paris et les autres villes françaises, matérialisé par d'une plaque de cuivre.
Sous le parvis se trouve une crypte archéologique abritant des vestiges datant, pour certains, de l'Antiquité.

À voir aussi : la cathédrale de Strasbourg et la cathédrale d'Évry.

29 mars 2017

Centre spatial guyanais

Près de Kourou, en Guyane française, se trouve la seule base de lancement spatial européen, d'où décollent régulièrement les fusées Ariane, notamment.



Véritable port pour destination céleste, le centre spatial guyanais (CSG en version abrégée), créé en 1964, comprend, sur une large zone de 700 km2, plusieurs bâtiments d'assemblage modernes et des pas de tir pour les lanceurs de satellites.
Il assure l'indépendance européenne d'accès à l'espace.

Le choix de la Guyane s'est imposé par sa relative proximité de l'équateur.
Cette position géographique dispose d'une gravité moindre et, surtout, d'une force centrifuge élevée, due à la rotation de la Terre, qui agit comme une fronde. En outre, la majorité des satellites lancés sont géostationnaires, sur une orbite se situant dans le plan de l'équateur.
Lancer des satellites depuis une position proche de l'équateur, dont bénéficie Kourou, permet donc de grandes économiques de temps et d'énergie (et donc d'argent).

27 mars 2017

Menhir de Champ-Dolent

Le menhir de Champ-Dolent est situé sur le territoire communal de Dol-de-Bretagne.
Sa taille de plus de neuf mètres et sa forme régulière légèrement conique font du mégalithe dressé un des plus grands et un des plus beaux de France.



Rappelons que le mot "menhir" vient des mots bretons "maen" (signifiant "pierre") et "hir" ("longue", "allongée").
Sa forme ne rappelle-t-elle pas celle de la coiffe bigoudène, autre symbole de la Bretagne ?

Voir aussi : les champs de menhirs des alignements de Carnac, le dolmen de Crucuno et Er Lannic.

23 mars 2017

Woinic le sanglier

"Woinic" est le nom d'une sculpture géante de sanglier, en acier, visible sur une aire d'autoroute ardennaise.



Emblème du département des Ardennes où il abonde, le sanglier figure sur le logo de son conseil départemental (repris du logo de son conseil général).

La sculpture pèse plus de cinquante tonnes et mesure près de neuf mètres de haut, pour une longueur de quatorze mètres.
Elle a été installée à son emplacement actuel le 8 août 2008 (soit le 08/08/08), date symbolique pour un département dont le numéro est le 8.

20 mars 2017

Saline royale d'Arc-et-Senans

La saline royale d'Arc-et-Senans est un ensemble d'anciens bâtiments autrefois dédiés à la production de sel.

Initialement nommée "saline de Chaux", construite au XVIIIe siècle et en activité jusqu'à la fin du XIXe siècle, la saline produisait, par évaporation, du sel à partir de saumures.
Ces eaux chargées de sel provenait d'une autre saline, celle de Salins-les-Bains, en circulant dans un "saumoduc", aqueduc adapté à l'eau salée, sur une vingtaine de kilomètres. À Salins-les-Bains se trouvait une grande mine de sel ; entre les villages d'Arc et de Senans se déployait la forêt de Chaux pouvant fournir aisément du bois pour les fours.




Les bâtiments visibles de nos jours s'organisent sous la forme d'un demi-cercle au centre duquel trône la splendide "maison du directeur" qui se distingue par les colonnes de son péristyle.

16 mars 2017

Île Tromelin

L'île Tromelin est un îlot plat d'un kilomètre carré dans l'Océan Indien, à 450 kilomètres à l'est de Madagascar.
Sur cette sorte de banc de sable coralien d'environ 1 700 mètres de long et de 700 mètres de large, on ne trouve rien d'autre qu'une piste d’atterrissage, une station météorologique automatisée et quelques vestiges archéologiques.


Pourtant, ce minuscule territoire français, bordé de sable blanc mais aussi de récifs dangereux pour la navigation, est revendiqué par Maurice, état indépendant depuis 1968.
Pourquoi ? Parce qu'à l'île Tromelin se rattache un très important espace maritime, de presque 300 000 km2, très poissonneux et aux fonds prometteurs en termes de matières premières (pétrole, gaz, métaux...).

Île

13 mars 2017

Parc zoologique de Thoiry

Le parc zoologique de Thoiry a été victime, le 6 mars 2017, d'un terrible événement : des braconniers se sont introduits de nuit dans le bâtiment des rhinocéros blancs et ont abattu un des trois animaux présents pour lui couper une corne, probablement à la tronçonneuse.

Dans les Yvelines, à environ quarante kilomètres de Paris, le parc de Thoiry, ouvert au public en 1968, propose, autour de son château et ses jardins, un zoo classique "à pied" ainsi qu'une "réserve", qui se visite en voiture, et où certains animaux (zèbres, autruches, ours...), en semi-liberté, peuvent s'approcher des véhicules tout au long des six à sept kilomètres du parcours.

Voici une des rares vues interactives disponibles, à l'entrée de ce parcours en automobile :



Les rhinocéros blancs (qui ont, en fait, la peau gris clair) sont une espèce classée "en danger critique d'extinction" par l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Ils sont, après les éléphants et avec les hippopotames, les plus gros mammifères terrestres; ils peuvent peser jusqu'à 3,5 tonnes, pour une longeur d'environ quatre mètres.
Leur corne n'est pas composée d'ivoire, mais essentiellement de kératine, la substance que l'on retrouve dans les ongles et les poils humains.
Mais des croyances attribuent des effets thérapeutiques et aphrodisiaques à la corne réduite en poudre, lui donnant aux yeux de certains une très grande valeur et engendrant le braconnage.

Note : trois communes françaises s'appellent "Thoiry". Outre celle des Yvelines où se situe le parc zoologique évoqué ci-dessus, une se trouve dans le département de l'Ain, l'autre en Savoie.

9 mars 2017

Pente d'eau de Montech

Une pente d'eau est un type d’ascenseur à bateaux, système alternatif à une série d'écluses.
En France, il n'en existe que deux, actuellement hors service.
Une se trouve à Béziers, sur le canal du Midi, l'autre à Montech, non loin de Montauban, sur le canal latéral à la Garonne qui relie Toulouse à la région bordelaise.


Le principe est simple à expliquer, plus complexe à mettre en œuvre : il s'agit de pousser en montée, et de retenir en descente, un bateau avec assez d'eau pour le faire flotter. Pour cela, une sorte de grande vanne est déplacée par une motrice puissante.

Cette installation n'étant plus rentable, à cause de la forte diminution du trafic fluvial, elle n'est plus utilisée, même pour les embarcations de loisir, mais reste une curiosité touristique.

7 mars 2017

Cathédrale d'Évry

Cathédrale moderne (construite au XXe siècle) conçue par le célèbre architecte suisse Mario Botta, la "cathédrale de la Résurrection Saint-Corbinien", à Évry, en région parisienne, se présente sous la forme générale d'un rouge cylindre tronqué, surmonté d'arbres.



Si les cathédrales ont traditionnellement une forme de croix, la forme ronde de la cathédrale d'Évry se veut l'évocation, le symbole, du rassemblement.

Les briques rouges de la façade, utilisée également sur les murs intérieurs, se retrouvent dans d'autres bâtiments imaginés par Mario Botta, comme le musée d'art moderne de San Francisco; ce dernier contient aussi un cylindre tronqué dans sa structure architecturale.

À voir aussi : la cathédrale Notre-Dame de Paris et la cathédrale de Strasbourg.

5 mars 2017

Bois d'Arcy, Yvelines

La commune de Bois d'Arcy, dans les Yvelines (une commune porte le même nom dans le département de l'Yonne) est, ce dimanche 5 mars 2017, le point de départ et d'arrivée de la première étape de la course cycliste "Paris-Nice".

Ville de la région parisienne, connue, au moins de nom, pour sa maison d'arrêt inaugurée en 1980 en lisière de forêt, elle s'est agrandie ces dernières années en créant, dans des espaces marécageux, de nouveaux quartiers rapidement sortis de terre, en domestiquant un ruisseau facilement capricieux, "la rigole des Clayes".



Se trouve aussi à Bois d'Arcy le CNC, Centre National du Cinéma et de l'image animée, qui assure le suivi de la politique culturelle de l'État dans les domaines du cinéma et des autres arts visuels et multimédia, comme le jeu vidéo, par exemple.

Historiquement, la commune de Bois d'Arcy se caractérisait, au début du XXe siècle, et plus particulièrement pendant la Première Guerre mondiale, par son grand terrain d'aviation militaire.

1 mars 2017

Mars, Ardèche

Plusieurs communes françaises portent le nom de "Mars".

En ce début de mois de mars 2017, intéressons-nous à celle qui se trouve dans le département de l'Ardèche, à la limite du département de la Haute-Loire et à mi-chemin entre Le Puy-en-Velay et Valence ; elle s'appelait "Saint-Romain-le-Désert" jusqu'en 1909.



La commune utilise son nom de planète pour organiser des événements touristiques et culturels autour de l'astronomie. Un petit observatoire y a été construit, inauguré en 2015.

Une autre commune "Mars" se trouve dans le département du Gard, et encore une autre dans le département de la Loire.

27 février 2017

Circuit de Reims-Gueux

Le Circuit de Reims-Gueux est un ancien circuit automobile dont il ne subsiste aujourd'hui que quelques bâtiments visibles de part et d'autre d'une route départementale.



Constitué dès 1926 sur des routes existantes pour des courses locales (le "Grand Prix de la Marne", notamment), il fût utilisé plusieurs fois pour les Grands Prix de France de Formule 1, entre 1932 et 1966.
Complétement inutilisé depuis 1972, il est aujourd'hui le centre d'intérêt d'une association, "les amis du circuit de Gueux", qui veille à la valorisation et à la préservation de ce patrimoine protégé au titre des monuments historiques.

L'exploration respectueuse de ces vieux bâtiments peut s'apparenter à de l'"urbex" (ou "rurbex", en milieu plutôt rural), néologisme d'origine anglophone signifiant littéralement "Exploration Urbaine" (URBan EXploration, en anglais), même si cette activité méconnue se pratique habituellement dans des lieux isolés, cachés ou fermés.
Autre vestige du passé : l'ancien téléphérique du Berduquet.
Autres circuits automobiles :

23 février 2017

Pont d'Arc

Le Pont d'Arc, arche naturelle, enjambe la rivière Ardèche.


Si le département a hérité du nom de la rivière, le pont de roche a donné son nom à la commune de Vallon-Pont-d'Arc.

Cette curiosité naturelle attire, parmi les touristes, des baigneurs, mais surtout des amateurs de canoë-kayak, même débutants, qui peuvent se laisser glisser sur l'eau, sous cette sorte de portail d'entrée s'ouvrant sur les gorges de l'Ardèche.

Voir aussi : les falaises d'Étretat.
Pont   Nature

20 février 2017

La Soufrière, Guadeloupe

Volcan situé au sud de l'île de Basse-Terre, en Guadeloupe, La Soufrière culmine à près de 1500 mètres d'altitude.
Toujours en activité, il laisse s'échapper des fumerolles de vapeurs sulfureuses. Il est même théoriquement possible, comme son nom l'indique, d'y récolter du soufre, cristaux jaunes dégageant une forte odeur désagréable.
Son sommet brun de lave séchée est parcouru de sentiers serpentant entre les failles fumantes et des aiguilles souvent brumeuses.
Sa dernière éruption importante date de 1976; elle a provoqué l'évacuation du sud de Basse-Terre.

À ne pas confondre avec la Montagne Pelée, volcan en Martinique, ni avec le Piton de la Fournaise, volcan actif de l'île de la Réunion.
Mehetia est une île volcanique polynésienne.


Notons que deux autres volcans des Antilles se nomment "La Soufrière". L'un se trouve sur l'île de MontSerrat, territoire d'outre-mer du Royaume-Uni ; l'autre se situe sur l'île de Saint-Vincent, île principale du petit État indépendant de "Saint-Vincent-et-les-Grenadines", membre du Commonwealth.
Nature

16 février 2017

Ancien téléphérique du Berduquet

Non loin de la station de ski ariégeoise "Ax 3 Domaines" se trouve toujours, en ruine, au-dessus d'une route nationale de montagne, la gare aval d'un ancien téléphérique.
Ce dernier, le "téléphérique du Berduquet", construit à partir de 1953, inauguré en 1955, et fermé en 1979, menait au domaine du Saquet, toujours en activité, lui, desservi aujourd'hui par d'autres remontées mécaniques.



Le néologisme "Urbex" (contraction des deux mots anglais "Urban" et "Exploration") désigne l'exploration de constructions humaines abandonnées. On parle aussi parfois de "Rurbex" pour une telle exploration en milieu rural, et non en zone urbaine.

Ce vieux bloc de béton, autrefois lieu plein de vie, ne peut qu'évoquer cette pratique quelque peu confidentielle, même s'il n'y reste plus grand chose à découvrir.


Pour les stations de ski répertoriées sur le présent blog, voir la page qui en donne la liste.

Autres téléphériques : celui de Brest et celui de Grenoble.
Autre vestige du passé : l'ancien circuit automobile de Reims-Gueux.

Voir aussi :

13 février 2017

Madone de Miribel

À Miribel, dans le département de l'Ain (une autre commune porte le nom de Miribel, dans le département de la Drôme), une statue religieuse monumentale de plus de trente mètres, surnommée "La Madone", veille sur la commune.
Cette "Notre-Dame du Sacré Cœur", aussi appelée "Vierge du Mas Rillier", faisant penser à la "Notre-Dame de la Garde" marseillaise, fut construite à la fin des années 1930.
Sa taille en fait la plus haute statue de France.
Il est possible de monter sur une plate-forme située au-dessus de sa tête, grâce un escalier intérieur de 150 marches.



À ses côtés s'érige un campanile, contemporain lui-aussi, abritant un carillon d'une cinquantaine de cloches.

Une autre statue monumentale : celle de la Notre-Dame de France, au Puy-en-Velay.

9 février 2017

Centre Pompidou, Paris

Le Centre national d’art et de culture "Georges-Pompidou", appelé par son diminutif "Centre Pompidou" ou encore "Beaubourg", du nom du quartier parisien dans lequel il a été inauguré en 1977, fête ces jours-ci ses quarante ans.




Voulu en 1969 par le président de la République d'alors, Georges Pompidou, il abrite un grand musée d'art contemporain et une bibliothèque très populaire, la BPI, "Bibliothèque publique d'information".
Adossé à une grande place accueillant fréquemment des artistes de rue, le bâtiment se distingue notamment par les escalators dans de gros tubes en zigzag et par les tuyauteries multicolores apparentes sur ses façades.
Ces dernières ont particulièrement alimenté la polémique lors de la construction de l'édifice à l'architecture novatrice, et même audacieuse, pour l'époque; elles lui vaudront le surnom de "Notre-Dame de la Tuyauterie".
Mais cette controverse n'a pas empêché un franc succès auprès du public, qui n'a jamais faibli depuis l'ouverture, notamment en termes de fréquentation.

6 février 2017

Manoir de Beaucé, Solesmes

Célèbre pour son abbaye Saint-Pierre, haut-lieu des chants grégoriens attirant de nombreux touristes, la commune sarthoise de Solesmes (une autre commune porte ce nom, dans le département du Nord) est, ces jours-ci, au cœur de l'actualité.
Si elle fait beaucoup parler d'elle, c'est au sujet d'un autre édifice également inscrit à l'inventaire national des monuments historiques.

Il s'agit du manoir de Beaucé, propriété bien connue d'un candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2017 qui fut Premier ministre.BR>

La tour du bâtiment, construite au XIVe ou XVe siècle fait penser à un château. Entouré de bâtiments agricoles et d'un jardin paysager, l'édifice a bénéficié de différentes extensions et adaptations jusqu'au XVIIIe siècle.

Aujourd'hui patrimoine privé, le manoir n'est pas ouvert aux visiteurs.

3 février 2017

Pistes de Chamonix

Dominée par le sommet du Mont-Blanc et sa Mer de Glace, la station de ski de Chamonix-Mont-Blanc regroupe, avec Servoz, Les Houches, Argentière, Vallorcine, plusieurs domaines skiables : Brévent-Flégère, les Chosalets, les Grands Montets, les Planards, la Poya, le Savoy, le Tourchet, la Vormaine...
Certaines pistes descendent jusqu'à la ville de Chamonix elle-même.



Tous domaines skiables confondus, l'ensemble de la station se situe entre 1 000 m et 3 300 m d’altitude; le très grand nombre de pistes (environ 400 km au total) et leur variété les rendent accessibles aux skieurs de tous les niveaux. Parfois assez éloignés les uns des autres, ils sont reliés, en hiver, par des navettes.


Station de ski

1 février 2017

Luchon-Superbagnères

La station de ski pyrénéenne de Luchon-Superbagnères, sur le domaine communal de Saint-Aventin, était accessible depuis la vallée, par un train à crémaillère aujourd'hui disparu, dès 1911.
Son emblématique "Grand Hôtel", trônant toujours sur le plateau, date, lui, de 1922.




C'est une télécabine qui remplace aujourd'hui le train à crémaillère d'antan et qui permet, depuis Bagnères-de-Luchon (à ne pas confondre avec Bagnères-de-Bigorre), de rejoindre la station.
Cette dernière offre 32 kilomètres de ski de descente, entre 1 400 et 21 3001 mètres d'altitude, ainsi que quelques pistes de ski de fond.



Station de ski

30 janvier 2017

Auron

Ancien hameau d'alpage, la station de ski d'Auron, située sur le territoire communal de Saint-Étienne-de-Tinée, a été créée dès 1937.



Elle propose aujourd'hui 135 km de pistes de ski alpin, de 1 200 à 2 500 mètres d'altitude.


La station d'Auron est voisine de celle d'Isola 2000, dans le massif du Mercantour.

Station de ski

27 janvier 2017

Ax 3 Domaines

Née en 1955 dans les Pyrénées, la station de ski d'Ax 3 Domaines, doit la première partie de son nom à la commune d'Ax-les-Thermes, située à quelques kilomètres en contrebas, dans la vallée.

Les trois domaines regroupés au sein de la station portent comme nom : "Bonascre" (le plus bas), "le Saquet" (au milieu) et Les Campels (en haut).


La station propose, depuis le plateau de Bonascre à 1 400 m d'altitude jusqu'au haut de domaine des Campels à 2 400 m d'altidude, 80 km de pistes de ski alpin et, depuis 2009, une piste de ski de fond d'environ 5 km.


Station de ski

25 janvier 2017

Les Houches

Le domaine skiable des Houches fait partie de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc, sur laquelle veillent le sommet du Mont-Blanc et la Mer de Glace.



Une épreuve de descente masculine de la coupe du monde de ski alpin se déroule sur une piste nommée "La Verte des Houches", qui, si elle a pris le nom de la couleur des sapins qui la bordent, est, bien sûr, par sa difficulté, une piste noire.


Station de ski