28 décembre 2020

Hérons, Noyelles-sur-Mer

Des oiseaux de pierre sont installés sur un rond-point de Noyelles-sur-Mer, sur la route entre Le Crotoy et Saint-Valery-sur-Somme.

Comme l'indique la représentation d'une plume en houpette en haut du crâne, il pourrait s'agit de trois hérons, sculptés par Annie Kirsch.
Plusieurs oeuvres de cette artiste sont visibles dans la région.

Comme souvent avec les décorations de carrefours giratoires valorisant un patrimoine local, ces hérons mettent en avant la richesse ornithologique de la baie de Somme.

Rond-point

21 décembre 2020

Les Premier Sapins

À quelques jours de Noël, dont le sapin est l'un des principaux symboles, nous nous intéressons à la commune française nommée "Les Premiers Sapins".



Créée en 2016, elle regroupe, par fusion, les anciennes communes suivantes , déjà membres d'une communauté de communes dès 1996 : Athose, Chasnans, Hautepierre-le-Châtelet, Nods, Rantechaux et Vanclans, sans oublier trois hameaux, "les Fermes d’Athose", "le Petit Paris" et "le Chatelet".

Son nom s'explique vraisemblablement par son altitude, un peu en dessous de 1 000 m, où se constate la naissance des forêts de sapins.

Riches de plusieurs églises, la commune se caractèrise aussi par la présence nombreuse de fontaines, lavoirs, abreuvoirs.
Voici par exemple la fontaine-abreuvoir de l'ancienne mairie d'Athose :


Deux autres exemples :



Voir aussi : les fontaines de Lay-Saint-Christophe et celles de Cerdon.

14 décembre 2020

Cheval, Craon

À Craon dans le département de la Mayenne (un village porte ce même nom, dans le département de la Vienne), la statue d'un cheval trotte au centre d'un carrefour giratoire.


Ce rond-point évoque l'important hippodrome de la commune, pluridisciplinaire (trot, plat, obstacles), qui organise une douzaine de courses hippiques par an.

La plus connue, la plus prestigieuse, est sans doute le "Grand Cross-Country de Craon", courue généralement au début du mois de septembre.
Elle se déroule sur un très impressionnant parcours, mélant gazon et terre, de 6 000 mètres agrémenté, si l'on peut dire, de 31 obstacles aussi variés que haie, douve, banquette, rivière, talus, "fence", "ditch", "brook", et même la traversée d'une route départementale.
La vue aérienne permet de constater cette variété de difficultés :

Le cheval nommé "Archy Bald", a remporté la course mytique de Craon à cinq reprises, de 1996 à 1999 et en 2001. Ce champion légendaire est mort au début de cette année, le 20 janvier 2020.

Rond-point

7 décembre 2020

Le chat botté, Ville-la-Grand

À Ville-la-Grand, un chat botté salue les usagers de la route en levant son chapeau.

Haute de cinq mètres et pesant 350 kg, la sculpture monumentale en laiton, installée en 2006 sur son rond-point, est une oeuvre de Daniel Chassin, inspirée d'un conte bien connu de Charles Perrault.

Rond-point

30 novembre 2020

Port du Havre-Antifer

Situé sur la côte normande entre Le Havre et Étretat, le port du Havre-Antifer est un gigantesque terminal pétrolier.



La grande digue semi-circulaire, longue de 3,5 kilomètres, abrite des courants et les vents dominants du nord deux appontements. Des pétroliers d'une longueur de 500 m, d'une largeur de près de 100 m et d'un tirant d'eau de plus de 30 m peuvent y être acceuillis.

Les produits pétroliers déchargés au port du Havre-Antifer sont transportés, par des conduites souterraines, jusqu'à la raffinerie de "Port-Jérôme-Gravenchon", à Lillebonne, sur les rives de la Seine.

23 novembre 2020

Aqueduc de Roquefavour, Ventabren

L'aqueduc de Roquefavour, à la limite entre les communes de Ventabren et d'Aix-en-Provence, est un impressionnant ouvrage d'art permettant au canal de Marseille de traverser la vallée de l'Arc, simple rivière à cet endroit.
Le pont-aqueduc enjambe également une route et une voie ferrée.


Tout en pierre, il mesure 393 m de long et sa hauteur atteint 82 m.
Il fut construit au XIXe siècle, plus précisément de 1841 à 1847. Toujours en activité de nos jours, il participe à l'alimentation en eau, puisée dans la Durance, la ville de Marseille.
Voir aussi : l'aqueduc du Gier et le célèbre Pont du Gard.

Pont

16 novembre 2020

Dauphin, Pornichet

À Pornichet, un dauphin est la vedette du quartier du centre-ville, celui de la gare.
Animal emblématique de la commune, le logo de cette dernière le représente, stylisé.



Le cétacé trônait au milieu d'un rond-point avant le réaménagement, en 2016, de tout le quartier.
Le mammifère marin de trois mètres en bronze est une oeuvre de Michel Bassompierre (1948-), spécialisé dans la sculpture animalière.

Voir aussi : le dauphin de Saint-André-de-Cubzac

9 novembre 2020

Fraise, Velleron

Velleron est une petite commune du Vaucluse, connue notamment pour son marché agricole qui se tient en fin d'après-midi, réunissant les producteurs locaux.

Une fraise géante orne un de ses ronds-points (volée en 2012, elle avait été retrouvée dans un champ peu après sa disparition).
Le 8 mai, Velleron organise chaque année une fête de la fraise, avec des ventes et des dégustations de ces fruits rouges ainsi que des produits dérivés (le jus, le nectar, la confiture, par exemple).
Bénéficiant du soleil méridionnal et de l'eau transportée par des canaux d'irrigation tel que le Canal de Carpentras, les maraichais de la région peuvent être particulièrement heureux et productifs.

Rond-point

31 octobre 2020

Tour des Sorcières, Sélestat

À Sélestat, dans le Bas-Rhin, se dresse une austère et imposante tour médiévale, surmontée d'un nid de cigognes.

Ce bâtiment, classé monument historique depuis 1929, faisait partie de l'enceinte de la ville, construite au XIIIe siècle, dans laquelle il formait une porte.
Plusieurs fois remaniée, la tour servit de prison durant le Moyen Âge, principalement pour des femmes accusées fréquemment de sorcellerie à cette époque, dans l'attente de leur passage sur le bûcher.
Cette utilisation ancienne du monument explique son nom : la Tour des Sorcières.


Voir aussi : la Tour des Sorcières à Rouffach, à Châtenois et à Kaysersberg.

29 octobre 2020

Notre-Dame de l’Assomption, Nice

Un nouveau drame s'est produit sur le sol français, à la basilique Notre-Dame de l’Assomption, à Nice.



Construite au XIXe siècle, plus précisément de 1864 à 1868, cette plus grande église de Nice est réputée pour ses vitraux ainsi que pour les deux tours d'une trentaine de mètres de son assez sobre façade entre lesquelles se déploie une grande rosace évoquant celle de Notre-Dame de Paris.

Un grand bâtiment rectangulaire devant des absidioles (chapelles rayonnantes) plus classiques rend l'arrière de la basilique facilement reconnaissable.


La vue aérienne permet d'admirer en un seul regard l'ensemble de son architecture et de son style néogothique, en constatant que le plan de la basilique n'est pas en forme de croix.


À voir aussi à Nice : un chien sur un rond-point et la plage d'un personnage de cinéma.

26 octobre 2020

Avenue de Camoëns, Paris

L'avenue de Camoëns, à Paris, se termine par un bel escalier, au pied duquel trône le remarquable buste de un écrivain portugais : Luís Vaz de Camões (1524-1580), surnommé en français "Le Camoëns".
Ce dernier, auteur notamment de "Les Lusiades" ("Os Lusíadas", que l'on peut également traduire par "Les Portugais"), est considéré comme le plus grand poète lusitanien de tous les temps. À tel point que la fête nationale du Portugal se célébre le 10 juin, jour de sa mort.



En haut de l'escalier, "l'avenue" pavée, qui tient en réalité plus de la ruelle que d'une grande artère, offre une vue typiquement parisienne et imprenable sur la Tour Eiffel, particulièrement photogénique :

19 octobre 2020

Clocher de Collioure

Le clocher de Collioure se présente sous la forme d'une tour cylindrique en pierre surmontée d'une coupole colorée et agrémentée d'une horloge. Il est classé au titre des monuments historiques depuis 1932.



L'église Notre-Dame-des-Anges, construite à la fin du XVIIe siècle, réutilisa une tour-fanal (autrement dit : un phare) pour en faire son clocher.
Son emplacement, les pieds dans l'eau en bordure d'une baie magnifique, la rend emblématiquement photogénique.
Malheureusement, l'eau et le sel de la mer entraînent une dégradation continuelle de cet admirable patrimoine architectural.
On notera des mâchicoulis dignes d'une forteresse médiévales sur les murs de l'église : il s'agit, en fait, de latrines (autrement dit : de toilettes), construites en 1725.

12 octobre 2020

Chien Totor, Nice

La représentation en 3D d'un chien qui semble tout droit sorti d'une bande dessinée trône sur le rond-point de la place du Commandant Gérôme, à Nice, dans le quartier de Cimiez.

Baptisé "Totor" par son créateur, prenant la pose debout, appuyé sur un cyprès, les pattes postérieures croisées, cet attendrissant canidé de la race "Jack Russel terrier" est l’œuvre de l'artiste niçois Stéphane Bolongaro, né en 1963.
Son "Totor", décliné en plusieurs tailles, dans différentes positions et avec la tête décorée de taches de couleurs variées, est son travail le plus connu, avec ses sculptures de robots.

À voir aussi à Nice : la plage de "Brice de Nice" et la basilique Notre-Dame de l'Assomption.
Rond-point

5 octobre 2020

Poterie, Betschdorf

De nombreux carrefours giratoires en France mettent en valeur, en guise de décoration, un produit ou un savoir-faire local, immédiatement reconnaissable par les habitants, les visiteurs, les touristes.



Ainsi, sur un rond-point près de Betschdorf, se dresse un pot géant à deux anses, blanc et bleu, sur lequel figure le nom et le blason de la commune.

Cette dernière héberge un "musée de la poterie" principalement consacré à la poterie en grès au sel, spécialité locale et tradition alsacienne, utilisant l'oxyde de cobalt pour obtenir une couleur bleue caractéristique.
Le sel, projeté sur le grès lors de sa cuisson à plus de mille degrés Celsius permet une vitrification des objets qui les rend inaltérables et imperméables, donc particulièrement utiles pour la conservation des boissons et des aliments.
Des tuyaux en grès vernissé furent un temps utilisés pour les canalisations de tout-à-l'égout.
Rond-point

28 septembre 2020

Parking espace Champerret, Paris

Aux abords de l'espace Champerret, centre de congrès situé porte Champerret à Paris, une drôle d'entrée de parking (pour les piétons) végétalisée attire le regard.

L'imposante sculpture en béton, représentant un visage entouré de deux mains, avec un certain air de divinité maya souligné par des terrasses en pyramide, est une œuvre de l'artiste Denis Mondineu (1942-2019).
Sa sœur jumelle lui fait face à l'autre bout du trottoir.

21 septembre 2020

Pont de Savines-le-Lac

Le pont de Savines, situé à Savines-le-Lac, est un impression ouvrage routier de 924 mètres de long.

Avec ses douze piles d'une hauteur atteignant 45 m et d'une section carrée de 5 m, il enjambe le lac artificiel de Serre-Ponçon formé par la construction en 1959 d'un barrage sur la Durance.
Construit selon une architecture épurée à l'emplacement de l'ancien village de Savignes, il fut inauguré en 1960.

Voir aussi : le viaduc du Chanteloube, également sur le lac de Serre-Ponçon.

Pont

14 septembre 2020

Pêcheries sur pilotis, île Madame

À l'estuaire de la Charente, au sud de Fouras, des pontons sur pilotis supportant des cabanes dominent les flots entourant l'île Madame, non loin de ses parcs à huîtres.

Ces baraques en bois servent à la pêche au carrelet, ce dernier étant un simple filet rectangulaire qui est descendu vide dans l'océan puis remonté, plein si possible, à l'aide d'une perche munie d'une poulie et d'une corde.


La vue aérienne permet également de bien distinguer ces installations typiques à l'abri des marées.


Île

7 septembre 2020

Choux de Créteil

À Créteil se dressent dix tours cylindriques d'une quinzaine d'étages, auxquelles les balcons arrondis donnent des airs de choux-fleurs, donnant au quartier le surnom de "les choux". Au XIXe siècle, le site accueillait d'ailleurs une plaine maraichère spécialisée dans le chou (avec une grande usine de choucroute).


La vue aérienne dévoile également l'originalité de l'architecture et de l'urbanisme, faisant la part belle aux cercles et aux courbes.

Construit de 1969 à 1974, le grand ensemble d'habitations fut conçu par l'architecte français Gérald Grandval, né en 1930, et fit l'objet d'une réhabilitation en 1988.


Voir aussi : les tours "Nuages" de Nanterre, "L'Arbre Blanc" de Montpellier et la tour "La Marseillaise".

31 août 2020

Pont "des Romains", Marigny-le-Cahouët

Marigny-le-Cahouët, commune traversée par le canal de Bourgogne, située à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Dijon, jouit d'un riche patrimoine, notamment plusieurs croix.

La pièce maîtresse est sans doute son château médiéval, classé monument historique dès 1929.

Propriété privée, le château n'est pas ouvert aux visiteurs.
On remarquera sur ses toits des motifs colorés faisant penser aux Hospices de Beaune.

L'admirable église "Saint-Germain" de Marigny-le-Cahouët est également classée monument historique, depuis 1927.

Peut-être moins connu, un tout petit pont de pierre enjambe un modeste cours d'eau.
Appelé localement le pont "des Romains", il daterait en fait de l'époque mérovingienne, qui s'étend du Ve siècle au VIIIe siècle.



Il s'agit, bien sûr, du pont au premier plan.

Pont

24 août 2020

Abbaye Saint-Félix-de-Monceau, Gigean

Au milieu de la garrigue héraultaise, dans le massif de la Gardiole, au sud-est de la commune de Gigean, se dressent les ruines d'un ancien bâtiment religieux. C'est l'abbaye Saint-Félix-de-Monceau.


Probablement construit dès le XIe siècle, le monastère prospère particulièrement aux XIIe et XIIIe siècle.
Victime de la peste et des pillards au XIVe, l'abbaye dépérit peu à peu, jusqu'à être abandonnée par les religieuses en 1514.


Le site est librement ouvert à la visite. Outre les restes de l'abbatiale, d'une chapelle romaine, un superbe jardin monastique reconstitué agrémente la découverte du lieu, hors du temps, avec une vue impressionnante sur l'étang de Thau tout proche.
Voir aussi : la grange de Fontcalvy.

17 août 2020

Bouchons, Saint-Pantaléon-les-Vignes

À Saint-Pantaléon-les-Vignes, comme son nom le suggère, des vignerons produisent du vin, le Saint-pantaléon-les-vignes, un côtes-du-rhône-villages AOC, à consommer, faut-il encore le rappeler, avec modération, l'abus d'alcool étant dangereux pour la santé.

Pour célébrer cette production locale, des bouchons de liège géants ont été plantés sur un carrefour giratoire à l'entrée du village.

Certains arborent le nom de la commune ainsi que son ses armoiries sur un fond bleu, représentant Saint Pantaléon agenouillé en train d'être décapité par son bourreau.

On remarquera, à gauche du rond-point sur la vue interactive ci-dessus, une feuille de vigne métallique ainsi qu'une grappe de raison formée de tonneaux.
C'est cette œuvre qui devait initialement orner le rond-point, mais les bouchons lui ont été préférés pour des raisons de visibilité et de sécurité routière.


Rond-point

10 août 2020

Four à pain, Losse

La commune de Losse, riche de trois églises, dont une classée monument historique, et d'une grande ferme photovoltaïque comme en trouve aussi à Cestas, a su préserver un élément patrimonial encore plus étonnant :
un four à pain.
Le voici vu de face, puis de profil.




Ce four à bois collectif traditionnel présente une voûte à la forme bien arrondie, propice à la bonne répartition et conservation de la chaleur.
Voir aussi : le four à pain de Giscos.

3 août 2020

Pont Valentré, Cahors

Son architecture fortifiée unique fait du Pont Valentré un monument immédiatement reconnaissable, et incontournable à Cahors.


Il intégra en 1998 la liste du patrimoine mondial de l'Unesco avec l'ensemble de monuments français des chemins de Compostelle, et fut classé monument historique dès 1840.

Sa construction dura soixante-dix ans au XIVe siècle, de 1308 à 1378.
Cette longue durée fit naître une légende selon laquelle le chef de chantier pactisa avec le diable pour faire enfin avancer les travaux qui s'éternisaient. Voyant la construction se terminer, il aurait, pour sauver son âme, demandé au démon de transporter de l'eau avec un tamis pour le mettre en échec. Dès lors, pour se venger, le diable envoya chaque nuit en représailles une créature maléfique retirer une pierre de la tour centrale du pont, remplacé quotidiennement par les ouvriers.
C'est pourquoi le pont est aussi appelé "le pont du Diable".
Pour illustrer cette légende, une petite sculpture de diablotin, trop petite pour être aperçu sur la vue interactive ci-dessus, même en zoomant au maximum, a été placé en haut d'un angle de la tour centrale en 1879 à l'occasion d'une restauration.

Pont

27 juillet 2020

Office de tourisme, Quillan

À Quillan, l'office de tourisme intercommunal, particulièrement dédié à la promotion des Pyrénées audoises s'est installé dans un très beau bâtiment.
Ce sont les anciens bains-douches de la ville, rénovés pour l'an 2000, qui constituaient un vrai service public en faveur de l'hygiène à une époque où l'eau courante n'équipait pas chaque domicile.

Sur la vue interactive ci-dessus, le haut d'un bâtiment religieux apparaît à l'arrière plan. Il s'agit de l'église "Notre Dame des Monts de la Haute Vallée".

Est également visible, devant l'édifice, une statue qui se dresse. Elle représente Félix Armand (1742-1823). Cet abbé, enfant du pays, est connu pour avoir ouvert une voie de communication entre Quillan et Saint-Martin-Lys en passant par Belvianes.
Il a notamment réussi à trouver les financements pour faire percer un petit tunnel à travers la roche dite "du Diable", dans les gorges de la Pierre Lys au fond desquelles coule l'Aude qui a donné son nom, comme de nombreux cours d'eau, à son département.
Voici ce que l'on nomme depuis "le trou du curé" :


20 juillet 2020

Pic du Midi de Bigorre

Il y a en France plusieurs sommets portant le nom de "pic du Midi" (à ne pas confondre avec "l'Aiguille du Midi", au-dessus de Chamonix, dans le massif du Mont-Blanc).
Le plus connu, sans doute, est le Pic du Midi de Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées.
Mais ce n'est pas le plus haut, car, culminant à 2 877 m, il se fait dominer de quelques mètres par le Pic du Midi d'Ossau, dans les Pyrénées-Atlantiques, et son altitude de 2 884 m.

Ce qui participe à la renommée du Pic du Midi de Bigorre, c'est son observatoire astronomique, ouvert en partie aux visiteurs.
Le voici vu depuis le lac d'Oncet :
On voir bien la grande antenne de radio-télévision, une grande coupole blanche de l'observatoire ainsi que le dernier pilier du téléphérique menant au sommet.
Les débuts des travaux pour l'aménagement du sommet et la construction de l'observatoire remontent à 1870.


Sur la vue satellite, une ligne partant du sommet vers le sud-ouest se distingue nettement. Ce sont les rails d'un ancien monte-charge.
En explorant virtuellement le lieu à partir de cette vue du ciel, vous découvrirez, près du lac d'Oncet au sud, des bâtiments abandonnés : le premier observatoire en ruines, construit en 1852 au col de Sencours (2 378 m), et, un peu plus haut, les restes d'un chalet-hôtel.

Nature

13 juillet 2020

Sorbollano

Sorbollano ("Surbuddà", en corse) est une petite commune de l'Île de Beauté, qui compte moins de cent habitants depuis les années 1980.
Devant son église Saint-André ("Sant'Andrea"), construite au Moyen Âge et plusieurs fois remaniée et restaurée depuis, une belle fontaine en granit blanc embellit la place.



Prospère au début du XXe siècle grâce à sa production d'oignons, le village a pu préserver, dans l'ensemble, ses belles maisons de pierre.
Sur quelques-une, des sortes de poutres minérales, appelées "branchetti", sortent des façades, faisant penser à des gargouilles non sculptées.
Comme ces éléments architecturaux sont trop hauts pour servir de support de balcons aujourd'hui disparus ou pour résulter de restes de mâchicoulis présents sur les "casa forte" corses, une autre hypothèse est envisagée : ces avancées auraient pu servir d'attache pour de grands voilages, soit de pavoisement, par exemple lors de fêtes, soit comme moyen d'apporter de l'ombre et donc de la fraîcheur aux habitations.

En déambulant dans les rues escarpées du bourg, l'observateur attentif découvrira un ancien four à pain :


Sur le retour vers la place de l'église, le long lavoir communal se laisse découvrir :

6 juillet 2020

Fontaine du Déo, Mauvages

Devant l'église de Mauvages, commune connue pour son tunnel-canal (un des plus longs de France, comme celui de Saint-Albin), se trouve un monument d'inspiration égyptienne : la fontaine dite "du Déo".



La statue d'un personnage tenant deux amphores surmonte le bassin en demi-cercle.
Derrière se trouve le lavoir, à l'abri sous un portique supporté par deux colonnes, ressemblant à un péristyle.
L'ensemble, classé au titre des monuments historiques depuis 1988, a été réalisé en 1831 par l'architecte Théodore Oudet (1793-1865).
Sa construction est donc légèrement postérieure aux campagnes napoléoniennes en Égypte.
Cela explique le style de la statue, mais aussi l'aigle royal qui soutient l'inscription latine commençant par "ANNO MDCCC XXXI" et se terminant par " EX T. OUDET, ARCHIT. PREFECT. GRAPHID.". On y retrouve donc la confirmation de l'année de construction ("MDCCCXXXI" = 1831) et du nom de son concepteur, "T. OUDET".
Notez la présence de quatre coquilles Saint-Jacques sur le haut de l'édifice.

Non loin, une autre fontaine remarquable attire le regard, même si elle est d'une apparence bien plus modeste :


Voir aussi : la fontaine Fellah, Paris, ainsi que les fontaines de Lay-Saint-Christophe, sans oublier celles de Cerdon.

29 juin 2020

Falaises d'Étretat

La plage d'Étretat, recouverte de galets, est encadrée par deux majestueuses falaises blanches.
À droite en regardant la mer, au nord-est, se trouve la falaise d'Amont.
De l'autre côté, la falaise d'Aval voit sa notoriété dépasser les frontières de la France, avec son arche de pierre gigantesque, la "porte d'Aval", et sa grande pointe rocheuse de plus de 50 mètres de hauteur, "l'Aiguille", peintes notamment par Claude Monet à plusieurs reprises dans les années 1880.




Grâce aux ombres portées, lorsque l'angle de la lumière du soleil le permet, l'arche se détache visiblement sur la vue aérienne :

Un peu plus au sud se trouve une autre arche, plus large, plus massive : la "Manneporte".

Voir aussi : le Pont d'Arc.

Nature

25 juin 2020

Dauphin, Saint-André-de-Cubzac

Parmi les décorations de carrefours giratoires, les représentations d'animaux se taillent la part du lion.
Ainsi, à Saint-André-de-Cubzac, un dauphin survole son rond-point.

Il tient dans son bec un bonnet rouge, en hommage à Jacques-Yves Cousteau, célèbre commandant de "La Calypso", pionnier de la plongée sous-marine, défenseur des océans et natif de la commune.


Voir aussi : le dauphin de Pornichet. Rond-point

22 juin 2020

Pavillon des Indes, Courbevoie

À Courbevoie, en bordure de la partie haute du parc de Bécon, une curieuse construction attire le regard.



Un bâtiment en bois, surmonté de coupoles pointues dorées, s'adosse à une maison de briques rouges.



Il s'agit d'une partie d'un ancien pavillon de l'exposition universelle de 1878, organisée à Paris sur le Champ de Mars (où se trouve aujourd'hui la Tour Eiffel) : le Pavillon des Indes britanniques.
Commandé par le prince de Galles de l'époque (qui devint roi d'Angleterre et empereur des Indes en 1901 sous le nom d'Édouard VII) pour présenter ses collections, le pavillon a été vendu en deux moitiés à la fin de l'événement.
La partie aujourd'hui visible à Courbevoie fut racheté par le prince George Barbu Știrbei, ministre des Affaires étrangères roumain installé en France, puis acquis par la municipalité en 1951.

15 juin 2020

Murs peints, Lyon

Lyon, capitale des Gaules, est connue pour ses traboules, ses bouchons et leurs spécialités gastronomiques, ainsi que pour le début du cinéma avec les frères Lumière, sans oublier les canuts, ouvriers des métiers à tisser la soie du XIXe siècle.

Une autre spécificité incontournable de Lyon est l'ensemble des murs peints, souvent décorés de fresques en trompe-l’œil.
Parmi ces œuvres monumentales, en voici trois parmi les plus célèbres :

1) la fresque des Lyonnais

On peut y voir, parmi les différences personnages, des personnalités liées à la ville. Y sont notamment représentés : les frères Lumière, Joseph Marie Jacquard, Tony Garnier, Antoine de Saint-Exupéry, l'abbé Pierre, Paul Bocuse et Bernard Pivot.
Les retrouverez-vous en zoomant dans la vue interactive ?


2) le mur des canuts

Avec sa surface peinte de 1 200 m2, c'est une des plus grandes fresques d'Europe. On y voit plusieurs éléments faisant référence au travail de la soie, notamment un métier à tisser. Plusieurs habitants du quartier y ont également été représentés dans leur vie quotidienne, y compris des "gones" (enfants, gosses, en argot lyonnais).

3) le mur du cinéma

Hommage au septième art, cette fresque d'environ 500 m2 représente notamment l'entrée d'un cinéma et une image du célèbre film des frères Lumière "sortie de l'usine".
Créée il y a plus de vingt ans, elle n'est plus entretenue et commence à être victime de tags.

À voir aussi : les murs peints d'Angoulême.
Également à Lyon : des vestiges gallo-romains et la tour métallique.

8 juin 2020

Regard de Saux, Paris

Quelle est donc cette petite construction en pierre, fermée par une grille métallique, dans un jardinet derrière un des hôpitaux parisiens, régulièrement recouverte de graffiti ?
Il s'agit du regard d'un aqueduc, donnant accès au tunnel dans lequel circule l'eau.
Mais pas de n'importe lequel : c'est l'aqueduc que fit construire Marie de Médicis au XVIIe siècle, de Rungis jusqu'à son Palais du Luxembourg (dans lequel siège aujourd'hui le Sénat) et jusqu'au Louvre ainsi qu'aux Tuileries, dans le but d'approvisionner également des fontaines publiques dans Paris.

L'ouvrage est toujours en fonctionnement de nos jours, mais uniquement jusqu'au lac du parc Monsouris dans lequel il déverse son eau.
Le regard 25, ou en notation romaine, XXV, également appelé "regard de Saux", visible ci-dessus, reste donc sur une portion aujourd'hui asséchée de la galerie souterraine.

6 juin 2020

Requin, Villabé

Un requin doré nage sur un rond-point du sud la banlieue parisienne, à Villabé, tout près de l'autoroute du soleil.



Cette réprésentation réalisée en plaquettes de laiton soudées, mesurant 10 mètres de long pour un poids d'une tonne, est une œuvre de François Melin (1941-2019), sculpteur qualifié d'"animalier".
Très connu dans les années 1970-1980 pour son détournement de matériaux et d'objets de la vie quotidienne (des tables basses, par exemple), il a en effet réalisé de nombreux animaux métalliques de toutes sortes et de tailles diverses.

Rond-point

1 juin 2020

Fosse Dionne, Tonnerre

La fosse Dionne (que l'on pourrait écrire "fosse d'Yonne", en référence à son département) est la résurgence de sources indéterminées, en plein centre-ville de la commune de Tonnerre.


Un grand bassin circulaire en pierre a été construit en 1758, pour en faire un lavoir, avec un toit en demi-cercle.
Cet ouvrage est classé monument historique depuis 1920.

Plusieurs expéditions d'archéologie subaquatique ont exploré le tunnel immergé qui alimente le bassin-lavoir.
La galerie inondée présente plusieurs siphons et quelques rétrécissements extrêmes qui rendent son parcours particulièrement périlleux.


Voir aussi : le lavoir de Blessey

25 mai 2020

Château de Villers-Cotterêts

Le château de Villers-Cotterêts fut l'une des résidences du roi François Ier (1494-1547), comme le château de Saint-Germain-en-Laye.


Sa renommée provient principalement d'une ordonnance royale prise en ce lieu.
Décrétée en août 1539 par François Ier, cette ordonnance "sur le fait de la justice", parfois appelée "ordonnance Guillemine" du nom de son rédacteur, le chancelier de France Guillaume Poyet (1473-1548) est surtout connue, logiquement, sous le nom d'ordonnance de Villers-Cotterêts.
Ses articles 110 et 111, toujours en vigueur aujourd'hui car jamais abrogés, font du français ("francoys") la seule langue officielle des actes législatifs, juridiques et administratifs, en remplacement du latin ainsi que des langues régionales.

On peut lire aujourd'hui "MAISON DE RETRAITE DU DEPAR[TEMENT] DE LA SEINE" au fronton d'une des principales entrées.
Après avoir été en 1808 un "dépôt de mendicité", à mi-chemin entre prison et hospice pour les mendiants, le château est en effet devenu une maison de retraite de la fin du XIXe siècle jusqu'en 2014. À cette date, par défaut d'entretien et sans crédit alloué à la restauration, le bâtiment doit être fermé au public, certaines parties étant jugées dangereuses.

Le président de la République, Emmanuel Macron, envisage de le réhabiliter en centre international de francophonie, en clin d’œil à l'ordonnance mentionnée ci-dessus.


On peut voir sur la façade plusieurs initiales : "H", accompagné de trois croissants entrelacés, et le couple "H.K." surmonté d'une couronne.



Le "H" est la marque d'Henri II (1519-1559), deuxième fils de François Ier. Les initiales "H.K." sont celles d'Henri II et de son épouse "Catherine de Médicis", un "K" remplaçant le "C" pour éviter toute confusion avec "D" inversé et ainsi toute référence à Diane de Poitiers, favorite notoire du roi.



Château

18 mai 2020

Cigoland, Kintzheim

Il existe en France un parc d'attractions dédié aux cigognes : c'est Cigoland.



Fermé en hiver, le parc propose des loisirs et du divertissement pour la famille, avec des attractions adaptées aux plus petits, aux plus jeunes.



Il y a même un cirque et, bien évidemment, un musée de la cigogne.
Le parc abrite plus de cent de ces majestueux oiseaux, avec d'autres animaux, qu'ils soient sauvages ou de la ferme.

13 mai 2020

Île Quistinic

L'île Quistinic est une toute petite île, d'une surface d'un demi-hectare, assez photogénique, située dans le golfe du Morbihan, au sud de Vannes, sur le territoire communal de Saint-Armel (malgré son nom, elle ne dépend donc pas de la commune de Quistinic, sise plus haut dans les terres bretonnes).


La vue satellite met en évidence la forme rectangulaire de l'île et dévoile deux digues immergées à marée haute.

L'île étant proche de la côte, à une centaine de mètres à l'ouest de la presqu'île du Passage, cette proximité permet de magnifiques clichés de couchers de soleil.

Île

11 mai 2020

Beffroi d'Abbeville

Le beffroi d'Abbeville, porte de la baie de Somme, fut construit au début du XIIIe siècle.



Haut de vingt-sept mètres, il fut presque entièrement détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. À partir de l'armistice, d'importants travaux de reconstruction furent entrepris, pour se prolonger jusqu'au milieu des années 1980.

Le bâtiment, de style gothique, adossé à la tour du beffroi était une trésorerie, lieu de conservation pour les archives communales.
Il abrite aujourd'hui le musée des beaux-arts municipal, le musée "Boucher-de-Perthes". Il est classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2007.

En zoomant sur le sommet du beffroi, on peut admirer une girouette dorée représentant un seigneur à cheval.

Autres beffrois : Arras, Béthune, Calais, Crécy-sur-Serre, La Mure, Lille (chambre de commerce), et Nuits-Saint-Georges.

7 mai 2020

Fouga Magister, Salon-de-Provence

Dans notre collection de rond-points, après un avion "Mirage" à Saint-Amand-Montrond, voici un "Fouga Magister", aux couleurs de la Patrouille de France, à Salon-de Provence.



La présence de cet aéronef s'explique par la proximité de la base aérienne "701", qui héberge des écoles de l'Armée de l'Air, et qui sert aussi de quartier général à la Patrouille de France depuis 1964.
Le Fouga Magister, lui, reconnaissable au bout de sa queue en forme de V, équipait cette unité d'élite acrobatique avant le célèbre "Alphajet" utilisé aujourd'hui (depuis 1981).

D'autres avions décorent la base militaire voisine, qui, bien sûr, n'est pas ouverte aux visiteurs.
Mais ces appareils peuvent être aperçus sur la vue satellite.
En voici un exemple :


Parviendrez-vous à trouver les autres, en manipulant la vue interactive ci-dessus, notamment un autre Fouga Magister tricolore ?

Voir aussi : un Concorde à Roissy-en-France. Rond-point

4 mai 2020

Cirque de Navacelles

À la frontière entre les départements du Gard et de l'Hérault, ainsi qu'entre le plateau du Larzac et le causse de Blandas, le cirque de Navacelles est une merveille de la nature qui a obtenu en 2016 le label "Grand Site de France".

Formé par un ancien méandre d'une rivière, la Vis, l’impressionnant canyon déploie les pentes de ses gorges de 300 mètres de profondeur.



La vue est aussi spectaculaire de l'autre côté :


Le hameau de Navacelles (commune de Saint-Maurice-Navacelles), au creux du cirque, abrite une belle cascade de la Vis, ici vue du ciel :


Voir aussi : le cirque du Fer-à-Cheval, à Sixt, dans les Alpes ainsi que le cirque de Gavarnie et le cirque de Troumouse, dans les Pyrénées.

Nature

2 mai 2020

Moulin des Aigremonts, Bléré

Construit en 1848, le moulin des Aigremonts, sur le territoire communal de Bléré, est un moulin à vent d'un type particulier.



C'est en effet un moulin cavier : un cône de pierre, appelé "massereau", supporte comme pivot la partie mobile soutenant les ailes, appelée "hucherolle", au-dessus d'une cave dans laquelle se situe la meule chargée de broyer les céréales en farine. Il faut noter qu'il est aujourd'hui, après restauration, parfaitement fonctionnel.

Acheté par la municipalité en 2003, le moulin est géré par une association qui œuvre à sa sauvegarde, à son entretien, mais aussi à sa promotion. Il est ainsi possible de le visiter quand arrivent les beaux jours.

Voir aussi : le moulin de pierre de Hauville, le moulin de Lignerolles, à Coinces et les moulins de Montmartre.

27 avril 2020

Fontaines, Lay-Saint-Christophe

Tout comme Cerdon, Lay-Saint-Christophe est connu pour être un village aux multiples fontaines.
En voici quelques-unes parmi les dix-neuf qui forment tout un circuit à découvrir :









Voir aussi : les fontaines de Cerdon et la Fontaine Marianne, à Jussey.

25 avril 2020

Tour carrée, Loudun

Une grande tour carrée domine la ville de Loudun.


Initialement donjon en bois du château de Foulques III "le Noir", comte d'Anjou, au XIe siècle, la tour a été reconstruite en pierre au XIIe par Foulques IV "le Réchin".

Haute de 28 mètres, elle bénéficie de murs d'une épaisseur d'environ deux mètres.
Classée monument historique depuis 1877, elle profite actuellement d'une restauration pour réparer ses pierres malades à cause de l'humidité. Un escalier métallique intérieur sera installé pour mener ses futurs visiteurs jusqu'au chemin de ronde et au sommet de l'édifice.


Voir aussi : la Maison Carrée, à Nîmes.

21 avril 2020

Plage de M. Hulot, Saint-Nazaire

À Saint-Marc-sur-Mer, quartier de la commune de Saint-Nazaire, une statue de bronze veille sur une belle plage de sable.


Le personnage, en costume, coiffé d'un chapeau, se penche en avant, les deux mains sur le bas de son dos. Il représente, grâce au sculpteur Emmanuel Debarre (1948-2020), le héros du film "Les Vacances de monsieur Hulot", tourné par Jacques Tati (1907-1982) sur cette plage en 1951.

Voir aussi à Saint-Nazaire : le rond-point "Océanis".
À voir également : : la plage Moya, à Mayotte et la plage de Brice de Nice.

Nature

20 avril 2020

Cadran solaire de Dalí, Paris

Lorsqu'on se promène dans Paris, il faut être attentif aux détails, et ne pas hésiter à lever la tête : cela permet de découvrir de vrais trésors.

Ainsi, au niveau du numéro 31 de la rue Saint-Jacques, à la hauteur du premier étage, se trouve un étrange cadran solaire, dans lequel on peut voir un visage ayant la forme d'une coquille.
Des formes de flammes surmontent ses yeux bleus.



Cette œuvre est une réalisation du très célèbre artiste catalan Salvador Dali (1904-1989).
La base du cou n'est pas sans rappeler ses fameuses moustaches.
La forme générale du cadran solaire, une coquille Saint-Jacques, n'est pas seulement inspirée du nom de la rue où elle se trouve.
Le passage fait en effet partie du chemin de Compostelle qui traversait Paris, du nord au sud, passant notamment par l'hôtel Saint-Jacques, la tour Saint-Jacques, l'hôtel de Cluny, la porte Saint-Jacques et l'église Saint-Jacques-le-Majeur de Montrouge et, bien sûr, la cathédrale Notre-Dame.

Voir aussi : le cadran solaire de la place Himalaya à Sorède et celui du rond-point "Solart2" à Rivesaltes, ainsi que le centre du monde, à Perpignan.

18 avril 2020

Sillon de Talbert

Le sillon de Talbert est une longue et fine (un peu plus de 3 km de long pour une largeur moyenne d'une centaine de mètres) langue de terre s'enfonçant dans la mer au nord de la Bretagne et qui reste émergée même à marée haute, sorte de péninsule embryonnaire.

Essentiellement recouverte de sable et de galets, cette curiosité géologique est une réserve naturelle régionale protégée depuis 2006.
À ce titre, des zones de tranquillité sont délimitées pour y interdire tout accès pouvant déranger les oiseaux, mais aussi abîmer les rares végétaux.


Nature

14 avril 2020

Danseuses, Trélissac

Sur un rond-point de Trélissac, dans la banlieue de Périgueux, trois danseuses évoluent sous la forme de sculptures métalliques colorées.
Conçues par l’architecte Bernard Saillol, installé à Bergerac, elles se voient régulièrement habillées par des plaisantins qui leur peignent des sous-vêtements.

Rond-point

13 avril 2020

Lac Luitel

Le lac Luitel est le cœur de la toute première réserve naturelle nationale française, créée en 1961 sur dix-sept hectares de la commune de Séchilienne.



wBR>
Offrant un paysage inhabituel, les environs du lac abritent une tourbière à sphaignes.
Il s'agit donc d'une zone humide formant un écosystème particulièrement fragile, sur l'emplacement d'un très ancien glacier.
En plus des sphaignes flottantes, mousses sans racine se gorgeant d'eau comme des éponges, de nombreuses plantes carnivores peuplent la réserve, ainsi que diverses espèces de papillons et de libellules.
Si la chasse et la pêche sont interdites dans toute la réserve naturelle, de même que toute forme d'activité agricole, les visites et les randonnées sont possibles, à condition de bien rester sur les sentiers et les passages en bois autorisés.

Voir aussi : le lac vert, en Haute-Savoie et le lac du Bouchet.

Nature

12 avril 2020

Rond-point Océanis, Saint-Nazaire

Entre Saint-Nazaire et Pornichet se trouve une grande zone commerciale dont le point d'entrée est un gigantesque carrefour giratoire à trois voies de circulation, d'un diamètre de plus de 100 mètres.

Le centre commercial, appelé "Océanis", a donné son nom au rond-point.

On y voir un bassin semi-circulaire dans lequel navigue une maquette de voilier et un mat métaliqque d'une trentaine de mètres de haut.

Construit en 1992, il semble représenter, vu du ciel, un compas de navigation utilisé par les marins.


À voir aussi à Saint-Nazaire : la plage de M. Hulot.

Rond-point

9 avril 2020

Fontaine du Fellah, Paris

Juste à côté de l'entrée de la station de métro "Vaneau", à Paris, trône une fontaine de style néo-égyptien.


Construite en 1806, elle s'inspire de la campagnes napoléonienne en Égypte (de 1798 à 1801).
On y voit une grande statue représentant un fellah, paysan oriental, tenant une amphore à chaque main et habillé d'un pagne égyptien appelé chendjit, ainsi que d'un némès comme coiffe.
Au-dessus, vole, ailes déployées, l'aigle de l'empereur Napoléon.
Au-dessous, l'eau s'échappe par la bouche d'une tête de lion en bronze.

Voir aussi : la fontaine de Joyeuse, à Paris ainsi que la fontaine du Déo, à Mauvages.

6 avril 2020

Plage de Moya, Mayotte

La plage de Moya est située sur la côte est de l'île Petite-Terre de Mayotte, un peu au sud du lac Dziani.
Elle est en fait constituée de deux anses presque fermées, résultant sans doute de l'effondrement de petits cratères volcaniques.


Relativement protégée car non directement desservie par une route en bon état, elle est réputée pour accueillir régulièrement des tortues qui viennent y pondre.
Si vous ne les voyez pas, peut-être aurez-vous du moins l'opportunité de découvrir la trace caractéristique de leur passage sur le sable.

À voir aussi à Mayotte : le lac Dziani et la passe en SBR> À voir également : la plage de M. Hulot et la plage de Brice de Nice.
Nature

5 avril 2020

Ruines gallo-romaines de Champlieu

Sur le territoire communal d'Orrouy, au sud de la forêt de Compiègne, se trouve un très discret site gallo-romain : les ruines de Champlieu.

De la route, on ne distingue pas grand chose.


Mais la vue aérienne révèle très clairement le théâtre.


Derrière celui-ci peuvent s'admirer les vestiges des thermes.
De l'autre côté de la route, les ruines d'un temple essaient de résister aux ravages du temps et des visiteurs indélicats.



Si la période gallo-romaine vous intéresse, vous pouvez vous reporter aux lieux suivants :

1 avril 2020

Rond-point "des poissons", Périgueux

À Périgueux, un rond-point, créé dans les années 1990 pour remplacer un carrefour avec des feux tricolores, ne laisse pas indifférent.
Il présente un curieux relief recouvert de mosaïques aux motifs maritimes (vagues, étoiles de mer...) autant que célestes (astres, croissant de lune...).



Si on lui donne localement le nom de rond-point "des poissons", c'est parce qu'il était à l'origine orné de cinq représentations en cuivre de ces animaux aquatiques, qui ont été progressivement volées (à l'exception de la dernière, mise à l'abri par les services municipaux).


Cet aménagement, agrémenté initialement de jets d'eau, évoquant les nombreuses rivières de la Dordogne, est une œuvre de l'architecte Bernard Saillol.
Voir aussi à Périgueux : l'eschif de Creyssac.

Rond-point

31 mars 2020

L'Arbre Blanc, Montpellier

"L'Arbre Blanc" est un immeuble sortant de l'ordinaire, construit à Montpellier sur les quais du Lez, non loin du quartier emblématique d'Antigone et du conseil régional d'Occitanie.

Il se distingue principalement par de grandes terrasses, originalité architecturale mais surtout prouesse technique.


Conçu par un quatuor d'architectes, le japonais Sou Fujimoto, aidé des français Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel, il comporte 17 étages au total, dont 15 niveaux d'habitations, sur une hauteur d'un peu plus de cinquante mètres. Il abrite un restaurant, une galerie d'art et quelques bureaux. À son sommet, un espace partagé réservé aux habitants côtoie un bar panoramique ouvert à tous, offrant une vue magnifique sur la ville.

Également à Montpellier : "Hommage à Confucius", le quartier "Antigone" et la place de la Comédie.
Voir aussi : la tour "La Marseillaise" et "les Choux" de Créteil.

30 mars 2020

Tunnel du Mont-Blanc

Le tunnel du Mont-Blanc est le deuxième plus long tunnel routier français, avec ses 11,6 kilomètres de longueur, après le tunnel du Fréjus.
Il relie Chamonix, en France, à Courmayeur, en Italie.
Ouvert à la circulation en 1965, après plusieurs années de travaux, effectivement commencés en 1959, il mesure huit mètres de largeur et un peu plus de quatre mètres de hauteur.
En moyenne, ce sont un peu plus de cinq mille véhicules par jour qui empruntent le tunnel du Mont-Blanc.

En voici l'entrée française :


Et voila l'ouverture du côté italien :


Il faut noter que, malgré son nom, le tunnel ne passe pas sous le sommet du Mont Blanc ; c'est l'Aiguille du Midi qui se trouve au-dessus de lui.

28 mars 2020

Fromage de chèvre, Pouligny-Saint-Pierre

Si le nom de la commune de Pouligny-Saint-Pierre, d'un millier d'habitants, vous dit quelque chose, c'est peut-être parce qu'un fromage de chèvre au lait cru et à la forme pyramidale porte le même nom, étant produit là-bas depuis le XVIIIe siècle.
Habituellement d'une hauteur d'une douzaine de centimètres, il pèse traditionnellement 250 grammes environ, mais on en trouve des plus petits (150 g) en grandes surfaces.
Le pouligny-saint-pierre bénéficie d'une AOC (appelation d'origine contrôlée) dès 1972 et d'une AOP (appellation d'origine protégée) depuis 2009.

Selon son type d'affinage, il peut être acidulé, légèrement salé, aux arômes de fruits secs ou bien plus corsé avec un goût prononcé de noisette.

On en trouve une représentation au milieu d'un carrefour giratoire des environs :


Le fromage géant était accompagné de sculptures de chèvres, mais ces dernières ont été saccagées et même volées. Elles ne sont donc plus visibles sur la vue interactive ci-dessus.

Au mois de septembre, la commune de Pouligny-Saint-Pierre organise une fête "de la chèvre et du fromage", en l'honneur de sa fière production.
Rond-point

26 mars 2020

À la coquille d'or, Paris

Au numéro 42 de la rue Sourdière, à l'angle avec la rue Gomboust, à Paris, peut être admiré un curieux local aux façades rouges, enjolivées d'une enseigne "À la coquille d'or" ornée d'une belle coquille Saint-Jacques dorée.


Cette enseigne remarquable a été inscrite aux monuments historiques en 1962.

Voir aussi : une autre enseigne parisienne, "au beau cygne"

23 mars 2020

Moulin de pierre, Hauville

Sur la plate campagne normande se dresse la belle tour de pierre d'un moulin à vent, sur la commune de Hauville.



Construit au plus tard au XIIIe siècle, il a broyé du blé en farine jusqu'à la fin du XIXe avant de tomber complétement en ruine.
Classé monument historique en 1979, il est restauré dans les années 1980, retrouvant des meules fonctionnelles, des engrenages et redéployant ses ailes.
Voisin d'une chaumière appelée "maison du meunier", construite ces dernières années dans un style local typique pour accueillir les touristes et les scolaires, il peut se visiter durant les beaux jours.
Son toit pointu pivote pour permettre d'orienter les ailes en fonction de la direction du vent.
Deux portes différentes permettent d'entrer et de sortir à tout moment sans que la rotation des pales ne gêne.

Voir aussi : le moulin des Aigremonts, à Bléré, le moulin de Lignerolles, à Coinces et les moulins de Montmartre.

19 mars 2020

Occi, village abandonné

En Corse, sur le territoire communal de Lumio, tout un village complétement abandonné peut se découvrir sur un promontoire rocheux accessible uniquement à pied.



Seule l'église, restaurée en 2002, n'est pas en ruines.
La vue sur le bleu de la mer Méditerranée depuis le village fantôme, époustouflante, vaut l'effort de la montée par les sentiers faciles et agréables.

Voir aussi : Celles, autre village déserté, et Brovès, commune supprimée.

17 mars 2020

Grotte de Gravelle

La grotte de Gravelle constitue la deuxième plus petite réserve naturelle nationale (RNN) de France, créée en 1992, sur la commune de Macornay, à quelques kilomètres au sud de Lons-le-Saunier.
On en devine ici une entrée, dernière un grillage, non loin d'un panneau explicatif :



L'accès de la grotte est interdit au public afin de préserver la tranquillité des animaux qui fréquentent le lieu depuis des décennies. Il s'agit principalement de chiroptères, c'est-à-dire des chauve-souris, dont onze espèces sont répertoriées sur le site.

Nature

16 mars 2020

Mirapolis, Cergy-Pointoise

Mirapolis était le nom d'un ancien parc d'attractions, ouvert en 1987, fermé en 1991 et aujourd'hui complétement démantelé.
Il se situait sur la commune de Courdimanche, à deux kilomètres à vol d'oiseau au nord-ouest de l'axe majeur de Cergy.

Précurseur dans le domaine du divertissement, le projet proposait plusieurs manèges et spectacles, des restaurants et des boutiques, sous la surveillance d'une statue creuse géante d'un Gargantua assis haute de 35 mètres.


On pourrait croire que cette friche constitue un bon site pour de l'exploration de sites abandonnés (Urbex), mais les vidéos d'intrépides explorateurs déjà publiées sur Internet montrent qu'il ne reste rien à découvrir, si ce n'est un petit lac artificiel se desséchant, quelques allées goudronnées et de rares restes de ruines de structures en béton.

Comme on le voit très bien sur la vue aérienne ci-dessus, des gens du voyage s'installent régulièrement sur l'aire d'entrée de l'ancien parc.
On peut également le constater sur la vue interactive suivante, où seules des têtes d'éléphants stylisées, en métal coloré, rappellent le passé divertissant du lieu.



Dans quelques parties du parc de loisirs délaissé, mais aussi au sud-est du rond-point, sur ce qui devait être son parking, un zoom sur la vue aérienne dévoile de multiples tâches blanches.
Il s'agit incontestablement de dépôts sauvages d'ordures, comme on en rencontre, hélas, également en grand nombre dans la plaine de Carrière-sous-Poissy.

12 mars 2020

Engrenages, Scionzier

Sur un rond-point de Scionzier, en Haute-Savoie, des engrenages géants tiennent en équilibre.



Ils mettent à l'honneur le décolletage, technique de fabrication de pièces métalliques par retraits successifs de matière, technique dont la région se fait une spécialité et sa première activité industrielle.
On trouve par exemple le musée de l'horlogerie et du décolletage à Cluses, commune limitrophe de Scionzier.
Signalons enfin que le blason de cette dernière comporte un engrenage blanc sur fond vert et rouge.

Rond-point

10 mars 2020

Chez Riquet, Fouras

Lors de la préparation de nos courts articles, en arpentant des cartes 3D pour en sélectionner des vues intéressantes, nous pouvons découvrir par hasard de véritables pépites.

Ainsi, au bout de la pointe de la Fumée, à l'extrémité occidentale de Fouras, une petite baraque de ventes de moules et d'huîtres fait preuve d'humour (ou d'honnêteté exagérée) en exhortant :



"NE VOUS FAITES PAS / VOLER AILLEURS / FAITES VOUS VOLER ICI / CHEZ RIQUET (mangez des huîtres, mangez des moules)"

9 mars 2020

Rue des Moulins, Saint-Valery-sur-Somme

Saint-Valery-sur-Somme (sans accent sur le "e", ce n'est pas une erreur) est une petite ville portuaire en baie de Somme.

Sa rue des Moulins, très pittoresque et typique du quartier des marins rappelle, avec ses maisons colorées et fleuries, la rue Crémieux, ruelle parisienne vedette du réseau social photographique "Instagram".
En déambulant virtuellement dans cette rue grâce à la vue interactive, il est possible d'admirer des décorations de façades sur un thème maritime : des bouées, des ancres et des hippocampes, par exemple, mais aussi de beaux papillons.
Certaines maisons annoncent prénoms ou surnoms des habitants, comme "Popol et Ninine" mais aussi "DOMINIQUE" sans que l'on sache dans ce dernier cas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme.

8 mars 2020

Plaisir, Yvelines

La course cycliste Paris-Nice s'élance aujourd'hui de la commune de Plaisir, ville au nom prometteur dans le département des Yvelines.

Outre un château du XVIIe siècle dans son grand parc, on y trouve, bien sûr, une église : l'église Saint-Pierre, très récemment restaurée.

En face de sa mairie...

... des locaux municipaux sont installés dans un ancien prieuré du VIIIe siècle, ainsi que l'indique la phrase latine "HIC FUIT BENEDICTINORUM PRIORATUS" inscrite au-dessus d'un portail, signifiant "ici, il y eut un prieuré bénédictin".


3 mars 2020

Serpent d'océan, Saint-Brevin-les-Pins

Mais que peut bien être ce squelette de serpent géant (130 mètres de long) qui semble s'approcher d'une plage de Saint-Brevin-les-Pins, à proximité du musée de la marine ?
Le monstre du Loch Nech en villégiature en France ?


Presque. Il s'agit d'une immense sculpture en aluminium, baptisée "Serpent d'océan", conçue par Huang Yong Ping (1954-2019), artiste d'origine chinoise installé en France.
À marée haute, seule la tête émerge complètement. À marée basse, la bête déploie au grand air la totalité de ses os.

Une œuvre similaire, intitulée "Ressort" et représentant également un squelette de serpent démesuré, est présentée au musée "Queensland Art Gallery" à Brisbane, en Australie.

2 mars 2020

Saint-Cirq-Lapopie

Saint-Cirq-Lapopie est un village remarquable, membre de l'association des "Plus Beaux Villages de France", installé sur un éperon rocheux à une centaine de mètres au-dessus des flots calmes du Lot.

Un seul regard permet d'admirer ses ruines de châteaux et son étonnante église "Saint-Cirq-et-Sainte-Juliette" du XVe siècle avec un donjon carré accolé à une tourelle.


Véritable attraction historique à ciel ouvert, le village médiéval est parcouru de ruelles dans lesquelles on trouve de belles maisons et plusieurs musées.

Impossible de parler de Saint-Cirq-Lapopie sans évoquer le célèbre écrivain surréaliste André Breton (1892-1966) qui y fit l’acquisition d'une maison. Cette dernière est ouverte à la visite.
En contre-bas de la commune se trouve un magnifique moulin à eau qui, lui, devenu une habitation privée, n'ouvre ses portes qu'exceptionnellement.

28 février 2020

Rond-point de la chèvre, Cabris

À Cabris, village des Alpes-Maritimes, se trouve un carrefour giratoire nommé le "rond-point de la chèvre".
Une certaine logique motive ce nom, puisque le cabri est le petit de la chèvre, de même que le chevreau et le biquet (c'est aussi une médaille, juste en dessous de la médaille de bronze, du niveau de ski "Chamois").


Sur ce rond-point figure très naturellement, en guise d'ornement, une représentation métallique de l'animal caprin, dressé sur ses pattes postérieures.

La chèvre est élevée en France pour son lait, qui produit de délicieux fromages.

Voir aussi : le fromage de chèvre, Pouligny-Saint-Pierre.
Rond-point

26 février 2020

Borne des 1000, Moustey

Dans le village landais de Moustey se trouvent deux églises face à face, Notre-Dame et Saint-Martin, dont seule la deuxième est toujours en activité.
Devant l'ancienne église Notre-Dame, est plantée, à côté d'un panneau explicatif, une intrigante pierre rectangulaire sur laquelle est sculptée une coquille Saint-Jacques, au-dessus du nombre  1000.



Il s'agit d'une borne kilométrique symbolique, indiquant que Moustey se trouve, sur la voie de Tours (via Turonensis) vers la cathédrale espagnole de Saint-Jacques-de-Compostelle, à tout juste mille kilomètres du célèbre lieu de pèlerinage.
Inaugurée en 2001, cette petite stèle est l’œuvre du sculpteur Vladimir Nikolski.
Elle a été rejointe, en 2010, par une grande statue en bois d'une silhouette de pèlerin, réalisée par un artiste local nommé "mier".

En utilisant la vue interactive pour lever virtuellement le regard, vous pourrez admirer l'étonnant clocher-mur portant un abri en bois pour les cloches, ainsi qu'un poste de guet.

24 février 2020

Lavoir de Blessey

Le lavoir, bassin public où les lavandières lavaient ou rinçaient le linge, est un élément incontournable du patrimoine.
On en trouve de très nombreux partout en France, sous des formes très variées, parfois étonnantes et remarquables.
Non loin des sources de la Seine, entre Dijon et Montbard, se trouve le lavoir de Blessey, construit en 1835.


Il se distingue par un grand bassin en demi-cercle, entouré par une colonnade en hémicycle.

Ses abords ont été réaménagés à la fin des années 1990 par un artiste suisse, Rémy Zaugg (1943-2005), notamment avec la création, derrière le lavoir, d'un petit étang.
La commune de "Blessey", d'une trentaine d'habitants, a fusionné le 1er janvier 2009 avec "Saint-Germain-Source-Seine" pour former la nouvelle commune de "Source-Seine".

Voir aussi : la fosse Dionne, à Tonnerre.

20 février 2020

Lac du Bouchet

Le lac du Bouchet se trouve à une vingtaine de kilomètres au sud du Puy-en-Velay.

S'il est remarquable, c'est tout d'abord par sa formation : il s'agit du cratère d'un ancien volcan.
Mais c'est aussi par sa forme :

L'étendue d'eau délimite en effet un cercle presque parfait, de trois kilomètres de circonférence.
Outre les balades et les baignades (en été), le lac permet la pratique de la pêche mais aussi de la plongée subaquatique grâce à sa profondeur de près de trente mètres.

Voir aussi : le lac vert, en Haute-Savoie et le lac Luitel, ainsi que le Gouffre de Padirac et l'igue de Crégols.

Nature