28 février 2022

Les Gets

"Les Gets" est le nom d'une commune de Haute-Savoie, connue notamment pour sa station de ski faisant partie du grand domaine transfrontalier franco-suisse des "Portes du Soleil".
Le village est situé à 1 200 m d'altitude.



La seule station des Gets, qui fut la première en France à s'équiper d'un télésiège dès 1947, compte 120 km de pistes de ski alpin, ainsi qu'une douzaine de kilomètres de parcours balisé pour le ski de fond.



Culminant à environ 2 000 m d'altitude, la station des Gets sert de décor naturel au film "La Première Étoile", sorti au cinéma en 2009 ainsi qu'à sa suite "La Deuxième Étoile" (2017).

Station de ski

21 février 2022

Arcades du lac, Montigny-le-Bretonneux

À Montigny-le-Bretonneux se trouve une réalisation architecturale conçue par le célèbre architecte espagnol Ricardo Boffil (1939-2022).


Devant les logements ornés d'arcades de différentes tailles ayant donné son nom au quartier, le "Viaduc" forme une ensemble d'immeubles reliés par des arches, s'avançant sur une jetée dans un lac artificiel rectangulaire peut faire penser toute à la fois au pont du Gard, au château de Chenonceau et au pont d'Avignon. Mais c'est le château de Versailles que l'architecte revendiquait comme son modèle.


À l'autre bout du lac de la Sourderie se déploie en demi-cercle un autre grand bâtiment imaginé par Ricardo Bofill : "les Temples du lac".


Voir aussi : le quartier "Antigone" de Montpellier, également imaginé par Ricardo Bofill.

14 février 2022

Mur des "Je t'aime", Paris

Dans un square du quartier des Abbesses, sur la butte Montmartre, à Paris, mondialement connue comme ville de l'amour, un mur déclare "Je t'aime" en 250 langues et dialectes.


La fresque de 40 m2 de textes manuscrits blancs sur carreaux bleus comporte quelques éclats rouges : il s'agit des morceaux d'un cœur brisé, comme des pièces d'un puzzle.

7 février 2022

Antigone, Montpellier

"Antigone", en plus d'être le titre d'une tragédie de Sophocle et d'une pièce de théâtre de Jean Anouilh, est le nom d'un quartier de Montpellier, à l'est de son centre-ville.


Conçu par le célèbre architecte espagnol Ricardo Bofill (1939-2022) décédé il y a quelques jours, dont il constitue une oeuvre majeure au style audacieux néo-classique bien reconnaissable, il s'étend du centre commercial "Le Polygone", tout au bout de la place de la Comédie, ...

... jusqu'à l'hôtel de région, également conçu par Ricardo Bofill et non loin duquel se trouve l'étonnant "Arbre Blanc".



Construit de 1983 à 2000, le quartier voit son style sous l'influence inspiratrice de la Grèce antique, notamment grâce à la présence de formes monumentales rappelant des colonnes doriques.
Suivant un axe d'une orientation est-ouest presque parfaite, il peut être vu comme une réplique de la perspective formée par l'avenue Foch, la promenade du Peyroux et de l'aqueduc Saint-Clément le long du boulevard des Arceaux.

Les vues interactives ci-dessus permettent d'explorer Antigone, d'admirer ses recoins et découvrir des détails, comme cette curieuse bicyclette en apparence plantée dans un mur, à proximité d'une statue d'Artémis (Diane) chasseresse :



À voir également à Montpellier : le déroutant hommage à Confucius.
Voir aussi : les arcades du Lac, à Montigny-le-Bretonneux, dont Ricardo Boffill conçut également l'architecture.